Eredan iTCG BrasileiroEredan iTCG DeutschEredan iTCG EspañolEredan iTCG ItalianoEredan iTCG FrançaisEredan iTCG English
Nous sommes actuellement le 15 Décembre 2017, 02:30
Publier une réponse Page 1 sur 1   [ 3 message(s) ]
Auteur Message
Message Publié : 24 Janvier 2017, 22:16 
Eminence
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Février 2013, 19:04
Message(s) : 1437
Chapitre I - L'Ambassadrice des Ombres
"Les fleurs éclosent à l'ombre"

Vérace prenait tranquillement un café dans son office, un chat ronronnant paresseusement ses genoux. De temps en temps, Vérace jetait un œil découragé à la pile de nouveaux dossiers épineux posés sur son bureau. Ces dossiers seraient discutés lors de la prochaine séance du Conseil qu'il savait difficile. Sur ses genoux le chat ronronnait. Tout était difficile en ce moment, et l'année commençait à peine. Son discourt des Vœux qu'il avait prononçait il y a une semaine lui semblait déjà loin. Lorsqu'il se remémorait les évènements passés et les défis à venir, c'est davantage le découragement que l'enthousiasme qui le gagnait.

Sur ses genoux le chat ronronnait. Le chat. Une très belle chatte au pelage noir portant un collier au bout duquel pendait une montre. Une très bonne chatte qui lui réchauffait les genoux. Une très bonne chatte qui lui avait ramené une souris, un moineau et une sauterelle. Une chatte qui ne buvait que du lait frais, du poisson sans arrêtes et qu'il ne fallait surtout pas nourrir après minuit. Les instructions étaient claires : s'il ne voulait pas que sa petite Selinya se transforme en gros Shrodinger, il fallait respecter l'horloge biologique de cet adorable animal qui non seulement lui gardait les jambes au chaud mais lui servait de messager pour rester en contact avec les Tempus via la boite à chat que l'Horloger avait nommé Chatbox.

Le chat ronronnait. Vérace ne pouvait pas refuser grand chose aux tempusiens. Ces derniers n'avaient pas ménagé leurs efforts pour restaurer le Château de Kaes via des arcanes temporels particulièrement complexes. En échange de leur aide, ils avaient demandé à ce qu'il restait de traquemages passe sous leur contrôle afin de renforcer leur Exécuteur qui allait avoir beaucoup de travail pour corriger les anomalies nées des derniers événements. Après le fiasco des Traquequemages, Vérace avait accepté.

Le chat bougea une oreille tout en ronronnant. Un visiteur allait donc arriver. La petite Sélinya était un chat du Temps, il lui arrivait de disparaitre des semaines entières avant de revenir sur ses genoux en ronronnant comme si de rien n'était. Mais quand elle était là, lorsque quelqu'un allait arriver, elle bougeait les oreilles. Lorsque c'était quelqu'un de connu, elle continuait de ronronner. Lorsque c'était un inconnu, le ronron s'arrêtait. Parfois elle ouvrait le yeux sur le visiteur, et parfois son poil s'hérissait. Le temps semblait s'arrêter et le visiteur disparaissait avant même que Vérace ne comprenne quoi que ce soit. Dans la chatbox un message disait alors que l'anomalie temporelle avait était corrigée. Les chats étaient des êtres mystérieux et les chats de Tempus l'étaient encore plus.

Selinya ronronnait sur les genoux de Vérace. Ayant repéré une figure familière dans l'ombre elle bougea une oreille. Vérace ayant comprit son manège se tourna vers le coin le plus à l'ombre de la pièce.

- Lysette, ta maitrise de la magie des ombres devient impressionnante, mais tu peux te montrer, je sais que tu es là.
- Messire Vérace, je vous rappelle qu'officiellement, je me nomme Dame Lys. J'ai beau être votre pupille, nous sommes ici au Conseil et nous ne sommes pas seul.
- Nya ?... ronron... ronron...

Vérace leva les yeux aux ciel.

- Dame Lys, je vous serais fort gré de bien vouloir paraitre céans devant nos yeux.

Sortant de l'ombre en exécutant une révérence compliquée, une jeune fille semblable à une rose, aussi fraiche que la rosée du matin, à la chevelure et aux yeux aussi ténébreux qu'une nuit sans lune fit son apparition. Elle était vêtue de la tenue noire et pourpre à bandes argentées des assistants des conseillers. A sa ceinture était ceint une fine épée en cristal bleu de draconie. A sa poitrine était épinglée la rose du Conseil des guildes.

Dans un concert de ronrons, Vérace désigna un fauteuil devant son bureau sur lequel Dame Lys s'installa avec la grâce d'une danseuse étoile.

Vérace commença :

- Lysette...

Puis devant un froncement de sourcils dans un concert de ronrons :

- ... Bon d'accord, Dame Lys, j'ai... Enfin... Le Conseil a une mission de la plus haute importance à vous confier. Vous n'êtes pas sans savoir que l'Ambassadrice Wing Chun nous a transmis une invitation officielle de l'empire de Xzia pour le couronnement de leur nouvelle impératrice de Sen'Ryaku. Cérémonie à laquelle je suis tenu de me rendre. Le conseiller Raphailios sera présent et va certainement essayer de se rapprocher du nouveau Shogun afin de nouer une alliance bipartite entre la légion et la kotoba visant à contrer l'alliance Pirates Noz qui est en train de se monter. Vous n'êtes pas sans savoir que depuis l'incident du panthéon, Al la Triste et Aurius se sont pratiquement déclarés la guerre. Pratiquement...

Après une légère pause Vérace reprit.

- Pour le moment ils en sont à fourbir leurs armes dans les coulisses et à mener une guerre des ombres. Il est encore temps de les ramener à la raison.
- C'est là que j'interviens ?
- Non. La situation est extrêmement compliquée et tendue. Ils n'écouteront jamais une jouvencelle aussi ravissante soit elle. Ils n'écouteront que quelqu'un de neutre et de suffisamment puissant et respecté.
- Je suis admirative sur la façon brillante que vous avez de vous envoyer vous même de si élogieux compliments.
- Je ne parlais pas de moi !
- Oh...

Devant les cils papillonnants de Lys, Vérace repris.

- Je parlais d'un vieil amis qui a quitté la politique. Et je arrête avec les cils papillonnants.
- Ca fait parti de l'entrainement. Vous parlez de l'ex-Conseiller Abyssien, je présume. Celui qui a du quitter ses fonctions en prenant sur lui l'entièreté de la responsabilité du scandale des traquemages, vous évitant la disgrâce alors que vous étiez mouillé dans cette affaire jusque au cou.
- La rose a ses épines... Tu es bien...

... La fille de sa mère pensa Vérace. Un autre problème en perspective. Les fils de la destinée étaient décidemment bien compliqués à démêler.

- Conseiller Doyen ? Vous disiez ?

Vérace se reprit.

- ...Oui... Les Iles Blanches et Tantad sont en pleine guerre des ombres. Si les Pirates ont leurs nettoyeurs et autres forbans pour faire discrètement des enlèvements, chantages, assassinats et autres actions non officielles, Tantad n'a pas de telles unités. Ils ont de gros minotaures et des légionnaires bien disciplinés. Et pourtant ils font jeu égal avec les nettoyeurs de l'Amiral. Il y a forcément une faction spécialiste des guerres des ombres que le Conseil n'a pas encore identifié qui s'est alliée à la Légion.
- Les Zils ?
- Non. Je pense davantage à d'anciens séides de Dimizar qui n'ont pas rejoint le culte de Nehant.
- Pourquoi pas le culte de Nehant lui même ?
- Peu probable. Il n'est pas impossible qu'ils soient à la manœuvre afin de détourner les regards de leurs propres actions. Mais ils sont divisés en plusieurs factions aux objectifs différents.
- Des Traquemages qui auraient encore échappé à tout contrôle peut être ?
- MiaOw !
- Je ne crois pas non...
- ...Lys... Les cils papillonnants, ça ne marche pas avec les chats.
- Oh...
- Nyaaaa... Ronron... Ronron...

Vérace se massa les tempes avant de reprendre.

- Il nous faut vite découvrir qui agit dans l'ombre. Car si la Légion s'allie à la Kotoba, et si les corbeaux entrent dans la dance, ils vont faire nettement pencher la balance en faveur de la légion dans cette guerre des ombres. Et si on en arrive là, les Pirates vont certainement demander de l'aide à la Draconie qui n'a jamais eut autant de chevaliers dragon prêt au combat...
- Mais la Draconie n'est elle pas occupée avec son Grand Tournoi de Dragon ?
- Si. Mais les choses vont peut être évoluer en Draconie. D'après mes informations, de nouvelles énergies se sont liées à la pierre de Dragon. Et ce, depuis que Dragon et Nehant sont devenus des Dieux après avoir passé la Porte. Kounock et Aryena n'arrivent plus à maîtriser totalement cette énergie. Le tournoi a en fait pour but de désigner l'héritier draconique capable d'harmoniser le flux de cette énergie. D'après Marlok, avec ce nouveau pouvoir qui va émerger, nul ne sait dans quelle direction il va se diriger. Car si la Pierre de Dragon a engendrée Dragon, elle a aussi engendrée Nehant.
- De nouveau pouvoirs sont en train d'émerger et vous voulez éviter qu'ils n'empruntent le chemin de la guerre, c'est bien ça ?
- Exactement. Il faut également avoir à l'esprit qu'après la conflagration magique qui a résulté de la destruction du Dieu Sombre, un nouveau continent a émergé de nulle part. C'est source de convoitise et donc de nouveaux conflits. Pour le moment le Conseil a pu temporiser en faisant passer la loi des cinq cents colons qui permet à une guilde ou une nation de revendiquer une terre vierge que si il installe en premier cinq cent colons. Mais la situation n'en est pas moins explosive avec une course à l'armement et à la conquête qui se lance. Pour couronner le tout, les Tempusiens nous ont prévenu que les Dragons des Anciens Ages étaient susceptibles d'être découverts et éveillés. Si on en arrive à un conflit ouvert, les puissances qui sont susceptibles d'être mises en œuvre feraient passer la Guerre de Nehant pour une chamaillerie de bac à sable.
- Tout cela m'a l'air passionnant seigneur Doyen. Mais qu'attendez vous de moi ?
- Que tu gardes toujours à l'esprit la vision d'ensemble. Que tu rendes dans les Ombres et que tu remontes les fils des différents marionnettistes.
- Une frêle jeune fille au milieu des gens si dangereux !
- Ne t'inquiète pas. Déjà Sélinya t'accompagneras.
- Nyaaa...
- Pardon ?
- C'est une gentille chatte qui ne boit que du lait frais, du poisson sans arrêtes et qu'il ne faut surtout pas nourrir après minuit sans quoi elle se transforme en gros Shrodinger. Et ne me demande pas ce que c'est qu'un gros Shrodinger.
- Une demande des Tempusiens je présume.
- Tu as tout compris. Elle t'accompagneras dans ta mission. Tu iras au Zircus et tu demanderas de l'aide à Abyssien pour démêler les différents fils.
- Vous croyez qu'il acceptera de se replonger dans ces affaires après toute l'opprobre qu'il a du subir à votre place ?
- Si c'est toi qui le demande j'en suis certain.
- Mon charme est il si irrésistible ?
- J'ai entièrement confiance en toi. Tu demanderas son assistance pour enquêter sur les alliés de la légion et tu demanderas également son assistance et celle de Telendar pour enquêter sur l'ordre des Chevaliers de l'Eternité.
- Vous parlez de cet ordre de non morts fondés par Ishaia la Morte ? Vous m'avez toujours interdit d'enquêter sur cette affaire.
- Et je suppose que ma pupille m'a parfaitement obéit n'est ce pas. Quoi qu'il en soit, il nous faut en savoir plus sur ses intentions et voir si elle peut nous renseigner sur le Nécromancien et la Pierre de Non Vie. Il faut récolter une maximum d'information avant que sa demande ne soit examinée au Conseil.
- Quelle demande ?
- Un casse tête juridique particulièrement complexe. Elle a demandé de réintégrer le Conseil.
- C'est possible ça ?
- C'est problématique...En fait... Ishaia a été nommée Haute Conseillère à titre posthume et les Hauts Conseillers sont membres permanent du Conseil. Il n'existe aucune jurisprudence sur la présence de non mort au Conseil. Et il va sans dire que les nomades s'opposent à ce que l'on fasse des lois anti revenants.
- Et vous voudriez faire des lois anti revenant pour éviter que votre ancienne maitresse ne vienne siéger à vos cotés.
- LYS !
- Vu toutes les cachoteries que vous faites, c'est une excellente explication. A moins que vous en ayez une autre à me fournir seigneur Doyen.
- Tu sais tout ce que tu as à savoir.

Avant que Lys ne réponde, Vérace posa devant lui une broche en argent représentant la rose du Conseil. Lys reconnaissant l'emblème se tut. Vérace se redressa et prenant une voix solennelle annonça.

- Dame Lys, je vous nomme ambassadrice spéciale et Ombre du Conseil. Montrez vous digne de ceux qui vous ont précédé et qui ont défendu la Paix dans des batailles sans gloire loin de la lumière afin de protéger les plus faibles.

Lys prit la broche et répondit de façon protocolaire.

- Seigneur Doyen, j'accepte pleinement la mission confiée par le Conseil. Je me dévouerais sans relâche au service et à la défense du Conseil et de ses valeurs. Je serais l'ombre qui précède, l'ombre qui suit, l'ombre qui frappe, l'ombre qui protège, l'ombre qui permet au jour de succéder à la nuit.

Après les formules protocolaires, Vérace repris de façon plus détendue.

- Félicitations ma fille.
- Mouais, mais je ne suis pas un peu jeune pour être une Ombre du Conseil ?
- Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années.
- Bien née, bien née, vous voulez qu'on recommence notre discussion sur mes origines que vous me cachez depuis toujours ? Ma dernière hypothèse c'est que...
- Stop ! Je t'ai déjà dis que je te dirais tout à tes dix huit ans. C'est dans moins de deux ans. Fin de la discussion.
- Nya.
- Ah ! Elle aussi elle aimerait savoir.
- Tu comprends ce qu'elle dit ?
- Nya.
- Oui et elle est d'accord avec moi.
- Mouais. Ca tombe bien car vous avez beaucoup de voyage à faire ensemble.
- Pfff.
- Nya ?
- Sinon plus de problèmes avec ta magie ?
- Ca va. Les ronces d'ombres me posent de moins en moins de problèmes.
- Bien. Tu profiteras de ton passage au Zircus pour demander conseil auprès d'Abyssien et de ses ténébromanciens. Ce sont le meilleurs spécialistes du sujet.
- Humm, Conseiller Doyen, vous ne m'avez tout de même pas nommée Ambassadrice spéciale pour que je me fasse ausculter parce que vous vous inquiétez à cause de mes ombres ?
- Pas du tout. Tu as toutes les qualités requises pour la mission. Mais autant faire d'une pierre deux coups.
- Doyen, vous êtes vraiment un sacré cachotier.

Vérace répondit par un sourire énigmatique.

Plus tard, après que Vérace eut donné à Lys d'autres éléments sur sa mission, la jeune fille portant un panier à chat dans lequel ronronnait Sélinya monta dans un carrosse direction le Zircus. Après plusieurs jours de voyage sans incidents, alors que le crépuscule tombait, Lys vit se dessiner devant elle le portail d'entrée illuminé du Zircus. Les Zils n'avaient pas ménagé leurs efforts pour rebâtir leur havre de festivités. Plus lugubre, plus mystérieux et plus envoutant que jamais. Lys descendit du carrosse et décida de faire un tour dans le parc d'attraction comme n'importe quel visiteur sans se prévaloir de sa mission.

Le Zircus était fidèle à sa réputation, mélange d'émerveillement et d'effroi, frissons et émotions. Lys visita plusieurs attractions et fut impressionnée par la qualité des spectacle et la maîtrise surhumaine des artistes. Elle fut admirative devant la dextérité irréelle de Danse Lame et de Sangrépée qui dans leur spectacle de couteaux et d'épées semblaient faire corps avec leurs armes. Elle fut décoiffée par la puissance vocale de la cantatrice Malascaria dont les notes résonnaient d'une telle force que même les ombres vibraient. Elle fut parcourue de frissons d'effrois lorsqu'elle s'aventura dans le train de l'épouvante, ne riant de soulagement qu'une fois sortie. Vraiment le Zircus étaient à la hauteur de ses espérances. Pour se remettre de ses émotions, elle acheta une boite de friandise. Sentant une boule de poil grimper sur son épaule et se frotter à sa joue dans un concert de ronronnements, elle tendit à Sélinya une friandise.

- STOP !!!

Se retournant, Lys vit un vieil homme bougonnant se précipiter vers elle. Sa main libre sur son fleuret et faisant appel aux techniques qu'elle avait apprise auprès de Chantelain, Lys analysa immédiatement la menace potentielle. En une fraction de seconde elle vit que le vieil homme n'était pas armé ni en train d'incanter. S'il avançait d'un pas précipité, il n'était pas en train de la charger. Son regard était fixé... Sur le bonbon qu'elle présentait au chat à la bouche grande ouverte. Aussitôt, elle ferma le poing tenant la friandise et éloigna sa main du chat qui fit un nya de protestation. Voyant cela le vieil homme ralentit en soufflant. Il était vêtu du vert émeraude et des couleurs de l'Avalonie mais sa tenue ressemblait à celle d'un mage. Or l'Avalonie réprouvant la magie, ce vieil homme aux cheveux brouissailleux et à la barbe blanche devait sans doute être un conteur ou un illusionniste faisant des tours de passe passe.

- Jeune fille ! Jamais après minuit ! Jamais !
- Pardon ?

S'étant approché à deux mètres et désignant d'un doigt le chat le vieil poursuivit.

- La montre attachée au cou du sac à puce c'est pas fait pour les chiens ! Elle indique quoi ? Minuit, dix minutes et onze secondes !
- Qu'est ce que...
- NE PAS LUI DONNER A MANGER APRES MINUIT ! Y A QUOI DE PAS CLAIR LA DEDANS ?!!! VOUS VOULEZ QU'ELLE DEVIENNE UN GROS SHRODINGER OU QUOI ?!!!

Voyant des gens se rapprocher avec cet esclandre et voyant que le vieil homme ne semblait pas représenter une menace, Lys le pris par le bras et tout en s'éloignant lui demanda d'un ton plus bas.

- Pardon, j'avais oublié ces instructions. Mille excuses, messire ?
- Ah, les jeunes, on peut rien leur confier. D'mon temps ça filait plus droit. Et toi Sélinya, t'es vraiment incorrigible. C'est qui après qui doit nettoyer la trippe et la fiente ? Hein ? C'est bibi.
- Heu, messire ?
- Ouais, c'est toujours bibi qui s'y colle. Pour la Princesse, les nobles quêtes, pour la Mange Cailloux les missions de la mort qui tue, pour Tic et Tac l'Horloge, pour les six en un la Trame et pour bibi la fiente quantumique !
- Nya.
- A quand même ! Enfin quelqu'un d'accord avec moi.
- Vous comprenez ce qu'elle dit ?
- Evidement, c'est un chat.
- Et vous parlez le chat ?
- Ainsi que le piaf, le plouf, le grouik et j'en passe.
- Et vous êtes ?
- Exaspéré par les jeunes filles qui sont pas fichues de respecter une instruction aussi simple que bonjour. Quoi que bonjour ça peut être compliqué.
- ... Je voulais dire... Votre nom. Quel est votre nom ?
- Merlin.
- Ravie de vous rencontrer. Je me nomme Lys. Vous faites parti de l'ordre des Tempusiens.
- Ouaip.
- Heu... C'est quoi un gros Shrodinger ?
- Vaut mieux pas chercher à savoir.
- L'ordre de Tempus à des informations à me transmettre ?
- Nya.
- Plus tard. Je dois parler en tête à tête avec Sélinya. Une histoire de chat qui ne concerne pas le Conseil. Continue ton tour, prend tes calories qui vont direct dans les fesses, Sélinya te rejoindra plus tard.

Voyant qu'il n'était pas la peine d'insister, Lys fit une révérence avec un sourire éblouissant. Devant l'absence de réaction du vieil homme, elle s'éloigna avec dignité. Puis une fois à bonne distance et dans l'ombre, elle attrapa une mèche de ses cheveux, en tira un fil d'ombre qu'elle posa sur sa pupille droite et un autre qu'elle posa sur son oreille droite. Ces fils d'ombres, elle les avait attaché à Sélinya depuis un moment déjà entre deux caresses et deux ronrons. Fermant son œil gauche et bouchant de sa main son oreille gauche, elle vit et entendit ce qui se passait à proximité de Sélinya. Elle fut surprise d'entendre deux voix. Celle de Merlin et une voix féminine aigue. En observant attentivement elle vit dans des reflets que Merlin parlait non pas à une chatte mais à une femme chat. Se concentrant elle mémorisa toute la conversation. Il était question d'une Morgana, de son plan secret pour dominer le monde avec ses chats d'ombre, d'une omelette quantum, d'un dragon à la bourre et de beaucoup de fiente quantumique. Après plusieurs échanges assez abscons entre les deux étranges individus, l'intérêt de Lys fut éveillé lorsque Sélinya commença à parler des Chevalier de l'Eternité. Mais avant que Sélinya n'entre dans le vif du sujet, Lys sentit que quelque chose n'allait pas. Ouvrant son œil clôt elle vit que devant elle son fil d'ombre était en train de se transformer en une énorme bouche d'où jaillirent des ronces d'ombre qui s'enroulèrent autour de Lys. Lentement, Lys était attirée vers la bouche. Si Lys avait déjà eut des soucis avec la magie des ombres, jamais elle n'avait connu un tel phénomène. Gardant son sang froid elle tenta de se dégager en faisant appel à sa maîtrise des arcanes magiques et à son épée afin de trancher les ronces. Sans effet. Inexorablement, elle était attirée vers la bouche. Elle était immense. Un gouffre de ténèbres. Un puit sans fond d'obscurité. Mais alors qu'elle allait être englouti, Lys vit une espèce de petit ballon à forme de scorpion passer entre les ronces en plonger dans la bouche. Le ballon scorpion gonfla et gonfla de façon démesuré avant d'exploser disloquant la bouche et projetant violement Lys au sol. Sonnée, elle vit une jeune femme au cheveux blanc portant un chapeau de ballon et un costume de scène zil se précipiter vers elle avant de sombrer dans l'inconscience.

Dans une tente à l'écart de la foule, une vieille voyante et une nouvelle artiste prometteuse du Zircus étaient en pleine discussion.
- Les cartes sont formelles ma petite Bubblelyse. Elle est la fille de l'Ombre qui Dévore et de la Rose. Lysanashanishade.
- Lysanashanishade... C'est son nom véritable ? Attends, ça me dit quelque chose.
- Et si je te dis Ishaiashanishade.
- ... Tu veux dire que c'est la fille de ...
- Exactement.
- Nooon ... et de ...
- Tout à fait.
- Roh...
- Chut, elle va se réveiller. Pas un mot.

Emergeant lentement, Lys vit qu'elle était étendue sur un lit de toile. Au dessus de sa tête elle vit une dame assez âgée à la forte corpulence portant la tenue traditionnelle des voyantes Zils.

- Bonjour jeune Ombre du Conseil, je m'appelle Malicia, bienvenue au Zircus. Notre ancien chef Abyssien va être ravi de te rencontrer.

_________________
Mercenaire depuis les débuts de la bêta.
Même pas mal. ^^
GT Niveau 65. Gouverneur.
Itcg Niveau 54 La Princesse des Mercenaires
Championne du Consortium 2013
Merci à Cian pour mon nouvel avatar ^^


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
Message Publié : 19 Février 2017, 23:42 
Eminence
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Février 2013, 19:04
Message(s) : 1437
Chapitre II Les Aventuriers de la Hache Perdue
"Qu'il y a-t-il de mieux dans la vie ?"

Qu'il y a-t-il de mieux dans la vie ?
Un vieux m'a posé cette question une fois. Là je dirais qu'c'est une bière, d'la musique et des femmes. Bon, écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes, ça reste une valeur sure. Mais là, chuis plutôt d'humeur festive. Mais p'tre qu'après quelques litrons de bière et quelques bourre-pifs on reviendra aux valeurs sures. Mais bon, t'es là pour écouter mon histoire c'est ça hein ? Tu veux entendre les aventures de Kronhan le Guerrier c'est ça ? Quoi tu préfères celles de Lucyan ! Attends tu veux qu'je revienne aux valeurs sures là ! Sang de Wyrth ! J'vais faire bouffer tes dents !

Murf ! Si tu paies les tournés, j'veux bien m'calmer. Mais t'as intérêt à m'montrer du respect à moi, Kronhan. Le guerrier à la hache. Le triple champion de l'Arène. Le plus grand Aventurier de tous les temps. L'ultime guerrier avec des poils sous les bras. Lucyan est pas mal, c'est normal, c'est mon disciple. Et ouais, c'est moi, Kronhan qui lui ai appris tous les trucs du métier. Mais bon c'est encore qu'un jeunot comparé au concentré de virilitude que chuis. Allez chuis sympa j'vais t'raconter comment j'lui tout appris du dur métier d'aventurier.

Toute aventure, c'est connu, commence dans une taverne. C'est la règle. Et ça a bien commencé dans une taverne. J'étais en train de fêter la fin de ma mission d'avec Erevent qui lui a préféré un dîner aux chandelles avec son Héléna. J'comprends qu'il préfère la gonzesse. Mais bon, entre nous, entre une bonne bière et une bonne femme... La bonne bière, devant un bon combat, avec un bonne pizza c'est le paradis. Ta bonne femme, ça peut vite devenir l'enfer, t'es pas d'accord ?

Bon ouais, kèke je disais moi déjà. A ouais, la Taverne. J'étais tranquille dans ma Taverne favorite en train de boire ma bière devant un spectacle de bardes. Bon ça vaut pas un bon combat, mais y a pas à dire, ils savent mettre l'ambiance. C'étaient des bardes bien connus. Psaume, Dandy et Kimimi. Kimimi est trop... Sang de Wyrth, y disent comment déjà ? A ouais, kawaï. J'sais pas, ça doit vouloir dire qu'elle a une sacrée paire. Et je m'y connais en sacrée paire. Bon y parait que cette donzelle est la non officielle de Iro. C'est ce qu'un pote m'a dit, lorsque j'ai voulu m'lancer à l'assaut de la donzelle. D'habitude, j'm'en fout du type de la donzelle. Un bon coup de hache et tout se règle. Mais bon, Iro c'est un héro, et entre héros on se pique pas nos nanas. C'est la règle.

En tout cas c'était une sacré ambiance. Il y avait un sacré son. Ils ont fait pulser les sitars ! L'elfine efféminé il beuglait comme y faut. Pas aussi puissant que mon cris de guerre de la mort qui tue la vie, mais pas mal quand même. Ouais, c'était pas mal. C'est bien après le tour de chant, quand l'ambiance est bien redescendue que le Lucyan et ses nénettes ont débarqué. Quoi tu veux que j'te le décrive. Chuis un vrai mec moi. Moi, je matais les nanas. Ouais bon, il portait sa cape et ses vêtements d'aventuriers et son épée d'aventurier. L'attirail pour aventurier débutant. L'équipement de l'aventurier niveau maître c'est une hache, un kilt ou un slip en cuir et fourrure. Niveau nénettes c'était entre pas mal et topissime.

La première des nénettes, Shana, elle était pas mal. Un p'tit bout de gonzesse avec des long cheveux noirs et une frimousse de coquine. Bien équipée niveau poitrail et fessiers mais un peu maigrichonne. La deuxième Jeanne, un régal pour les yeux. Une ode aux courbes et aux formes ! Ouais chuis poète à mes heures. Un visage d'ange poupin. Une vrai poitrine de vrai femme. De vrais cuisses de déesse mère. Une vrai taille matriarcale. Pas ces tailles de guêpe où y a rien à se mettre sous les mains. Sang de Wyrth je suis tombé amoureux !

Ni une, ni deux, je suis monté au combat ! J'étais pas trop soul et je marchais presque droit. Je suis allé voir le tavernier, j'ai pris quatre chopines et je m'suis amené à leur table et j'y suis allé franco. J'leur ai demandé si ils cherchaient une hache à louer en faisant mon plus gros sourire aux donzelles. Et ouais, c'est dans ce type de taverne que les héros trouvent du boulot où viennent compléter leur équipe. Et ouais, ils cherchaient bien du muscle supplémentaire pour une mission. Ca tombait bien car côté muscles, y a pas mieux que moi, Kronhan. Et coup d'bol, en plus ils me cherchaient. Dhan, un vieux pote, leur avait conseiller de venir ici et de chercher la plus grosse brute de la taverne et y pouvaient pas me manquer car la plus grosse brute c'est moi, Krohnan.

Ensuite, c'est allé, très vite ils m'ont demandé si je connaissait la région d'Icénia, tu parles c'est la région juste à coté de chez moi. On se fait la guerre depuis des siècles alors un peu que j'connais j'leur ai dit. La gamine a voulu faire un test de cui, j'ai pas compris son truc de piaf. Elle m'a filé un cube avec des couleurs. J'ai regardé un moment et dans le doute je l'ai broyé d'une main. Ca les a impressionné. Comme ça avait l'air de bien coller, j'ai commencé à draguer la Jeanne.

"T'es mariée ?" j'lui ai demandé.
"Que neni, je suis une prêtresse de Méra", qu'elle m'a répondu. Je vois le rapport, vu que mon pote Dahn est prêtre de Méra et court bien la ribaude. Enfin je crois. Il en à l'air en tout cas. En tout cas j'y ai dit :
"C'est bien, comme ça j'aurais pas à buter ton mari pour tes beaux yeux."
"Tuer c'est mal", m'a t elle dit.
"Nan c'est culturel", que je lui ai répondu.

Cette petite fouine de Lucyan nous a interrompu en posant une bourse sur la table et en m'demandant si j'acceptais de les guider jusqu'en Icénia au pic de l'Aigle pour y chercher la Légendaire Hache de Guem, La Faucheuse de Guem. Dans mon pays on l'appelle Nóralltach, mais elle a d'autre noms et c'est une sacrée hache. Les légendes disent qu'elle est aussi puissante que Martel le Broyeur et qu'elle peut fendre en deux Dragons et Colosses. Alors un peu que j'étais intéressé. Quand j'leur ai demandé pourquoi ils avaient besoin d'une arme capable de fendre des montagnes, ils m'ont répondu que des Dragons et Colosses allaient venir. Encore une prophétie à la noix. Mais les prophéties, ça fait parti du boulot d'aventurier.

Après qu'on ait topé et cuvé, on s'est retrouvé le lendemain à l'aube pour le grand départ. Je leur ai expliqué comment aller à Icénia. D'abord on marche jusqu'au pont où j'ai buté un troll, puis on va vers les plaines où j'ai buté une compagnie de gobelins, puis on évite le cimetière avec ces foutus zombies, puis on va vers la forêt aux elfines nudistes - ah ça t'intéresse hein - puis on passe le fleuve à la nage en faisant gaffe aux anguilles géantes mangeuses d'orteils, puis on passe les collines où j'ai butté une troupe de nains des collines berserks, puis on arrive au village de la Taverne où j'ai comblé la serveuse de ma virulitude, une serveuse comme je les aimes, bien en chair, puis passe le champ de blé où on a fait notre affaire avec une autre serveuse, puis on passe par la forêt avec la aussi des elfines nudistes - toujours intéressé hein - puis on passe le mont Morgwanelth où j'ai perdu une bonne mule, une sacrée bonne mule, j'ai mis trois jours à la bouffer, faut pas gâcher, après on passe le Caern aux esprits sur lequel ils faut pisser dessus sinon les esprits te hantent pendant trois nuits, et m'demande pas comment j'chais ça, puis on traverse la vallée de la mort, puis on arrive sur les plaines sacrés d'Icénia. Facile quoi.

Y avait plus qu'à partir, mais, la cheftaine, Jeanne, nous a demandé d'attendre encore quelques jours, le temps de réunir des informations et de compléter l'équipe. Avec moi Krohnan, qui suit une équipe à moi tout seul, ça voulait dire que ça allait chauffer ferme. J'en ai profité pour faire connaissance avec mes nouveaux compagnons d'armes et de leur enseigner quelques trucs. La petite Shana était mignonne avec ses hachettes, alors je lui ai montré comment on lançait une hache. Ensuite j'ai demandais à Lucyan de nous montrer un peu sa technique de lancé de hache.
"J'ai pas de hache" qu'il a dit. Non mais allô quoi ! T'es un aventurier et t'as pas de hache ! Sang de Wyrth, c'est comme si je te dis t'es un aventurier et t'as pas corde ! Sang de wyrth qu'est ce qu'on s'est foutu de sa gueule. Arf, j'en ris encore.

Après cette tranche de rigolade, deux jours plus tard, le reste de l'équipe est arrivée. Deux nanas et un mec. L'une des nanas de ce que j'ai compris était la soeur de Shana, Lana. Elle avait une belle hache, des cheveux noirs sympa, un visage sympa et elle était mieux équipée que sa soeur. Niveau poitrine et niveau hache. Une belle hache des familles. Bon, elle vaut pas la mienne, mais pas mal. Le Lucyan, lui il a même pas fait attention à la hache - amateur -. Il essayait de ne pas loucher sur le décolleté de la donzelle sous le regard rageur de Shana. C'était de belles retrouvailles entre soeurs. Lana faisait toujours en sorte d'être à cotée de Shana ou bien devant Lucyan décolleté en avant pour qu'on puisse comparer la marchandise. Tandis que Shana se collait à Lucyan histoire de marquer son territoire qui lui savait plus où se mettre. C'est là que Lucyan a appris que nous les héros, on est peu de chose face à la furie destructrice des donzelles qui se disputent un mec ou un bout de chiffon en solde.

Les deux autres étaient des elfes de glaces. J'en ai pas vu souvent dans le coin. Le gars portait une espèce de kukri de glace et une hache de glace et une peau de loup, Yulven qu'il s'appelait. La nana elfe de glace, une jeunette, elle aussi avait une peau de loup et portait une hache en métal presque plus grande qu'elle. Skygatt qu'elle s'appelait. En expert de hache, j'ai reconnu Hamask, la hache de Furie. Une bonne arme. Après les présentations, la cheftaine nous a expliqué un peu plus la mission. Sa déesse, Méra lui a dit que des trucs de la mort allaient bientôt arriver et qu'il fallait réunir les légendaires armes de Guem. D'après elle, la Faucheuse de Guem se trouverait au pic de l'Aigle en Icénia et serait gardé pas des loups de givre - d'où la présence des elfes de glace - des trolls à trois tête - d'où la présence des héros à la hache. C'est tout ce que racontait un carnet d'une expédition lancée pendant la guerre de Nehant par un chevalier dragon voulant une arme pour terrasser Nehant, devenir un héro et épouser la princesse. Pas de bol pour lui, il a du finir en pâtée pour troll. Après ces explications et une bonne bière, on s'est mis en route.

Sur la route, après quelques rencontres de bestioles affamées, on a mis en place notre ordre de marche. Devant, moi Krohnan, Yulven et Lana en avant garde. On tronçonne tout ce qui arrive devant. En soutien, Shana et Skygatt qui soit débordent par les ailes pour un encerclement ou qui soutiennent l'arrière garde. En arrière garde, la cheftaine et Lucyan. Il était vert d'être derrière. Un vrai jeunot. Son rôle c'est de protéger la cheftaine. Car si la cheftaine tombe, plus de soins. Et si plus de soins, on est mal. C'est le B à Ba des aventuriers qui font équipe. La formation a fonctionné du tonnerre contre les nains des collines berserks et autres bestioles pas jouasses. Par contre, il faut qu'je te parle de la fichue rencontre qu'on a fait dans la forêt. Manque de bol, c'était pas des elfines nudistes mais des foutus champignons de la mort qui tue. Bon des champignons, j'ai déjà donné une fois avec une omelette qui m'a fait halluciner pendant trois jours. Les champignons c'est le mal. Tu vois, là, ça peut paraître inoffensif, mais en fait, si tu en bouffe, tu te met à chercher grand mère dans une forêt en cape rouge. Mais là c'était encore pire. Sang de wyrth, il me faut une ou deux chopines pour continuer tellement ça était atroce. Une horreur. Les gamines en font des cauchemars toutes les nuits. Sang de wyrth, ça devrait pas exister des horreurs pareilles. Y a vraiment kèchose de déréglé dans le monde d'eredan moi j'te dis.

Bon, on est entré dans cette forêt, et j'espérais rencontrer des elfines nudistes. Mais comme j'te dis, manque de bol, on est tombé dans une embuscade. Pas une embuscade classique. Des brigands, on connait, les elfines joueuses, on connait, les bestioles pas commodes, on connait. Mais ce qui nous est tombé dessus, c'était de la folie. Deux champignons de combats de la mort qui tue. Pas bien grands, quoi un mètre cinquante maxi. Y en avait un blanc avec un chapeau rouge tacheté, une vraie saloperie, et un brun à chapeau vert, une horreur absolue. On n'a même pas eut le temps de comprendre ce qui nous tombait dessus quand ces damnés champignons nous ont mis une pâtée monumentale. J'ai même pas eut le temps d'attraper ma hache, tu te rends compte, moi qui suit plus rapide qu'un serpent. Ces sacrés champignons ont fait jaillir de nulle part des lianes étrangleuses et nous ont balancé à la tronche des branches d'arbres plus grosses qu'une patte d'éléphant. Pour couronner, ils ont lâché un prout de la mort ou un truc du genre qui a empoisonné l'air et nos bronches. Et comme si ça suffisait pas, ils nous ont balancé à la gueule des bourgeons et des champignons explosifs qui nous ont réduit en charpie. En moins d'une seconde, ils avaient balayé l'avant garde et l'équipe de soutien. On n'a même pas eut le temps de dire ouf, qu'on était retourné comme des crêpes, écrasés comme des cafards, la gueule et les membres de travers, les tripes à l'air et pissant le sang de partout. On s'est fait balayé comme des moins que rien. Totalement abusés ces champignons. J'ai déjà affronté des adversaires pénibles, mais des comme ça, jamais. Bon, on a contacté l'association des héros victimes de bêtes immondes histoire qu'on les calme pour de bon ces bêtes là. On peut pas laisser traîner ces monstres dans la nature.

Comment on s'en est sorti ? Ben, la cheftaine. Méra l'a protégée et le ch'ti Lucyan qui a profité de la barrière divine en a profité pour lancer un sort de retraite stratégique rapide qui nous a transporté en un instant à une demi lieue de la forêt. La suite, tu l'imagines bien. On a soigné nos bobos et on a fait un trèèèèèès long détours. Mais par solidarité aventurière, on a laissé un panneau avec écrit dessus "Attention Champignons Méchants".

Après ça, on s'est montré encore plus prudent, et on a fini par arriver en Icénia. Je nous ai conduit sur les terres du clan Bugdug. On s'est fait la guerre et on a été allié entre ce clan et le mien. Et là on était allié. C'est la guerrière Boadicea qui nous a reçu. C'est l'héritière du clan. La porteuse de Gae Bolga la lance qui ne ratte jamais le coeur. On lui a parlé des champignons, et elle nous a dit que son clan aussi avait eut maille à pâtir avec ces fichus monstres. Bien sur, elle nous a demandé ce qu'on venait faire ici. La cheftaine a répondu franco. Il faut dire qu'avant la rencontre, j'avais dit à la cheftaine que Boadicea était digne de confiance. Du coup, la cheftaine lui a dit qu'on cherchait la Faucheuse. Boadicea a accepté de nous accompagner jusqu'au pic de l'Aigle, à condition qu'on se serve de cette arme pour se débarrasser de ces fichus champignons. Jeanne a accepté disant que de telles créatures n'auraient jamais du avoir vu le jour sur le monde de Guem.

Comme promis, Boadicea nous a conduit jusqu'au pic de l'Aigle. Elle avait une sacrée classe. Des cheveux de feu, une armure héroïque qui protège les zones héroïque, une cape héroïque, des peintures de guerre héroïques, un bouclier héroïque et une lance mythique, Gae Bolga. Chuis encore tombé amoureux. Bon elle avait une lance et pas une hache, mais pour une femme, ça se pardonne. L'ascension du pic a pris quand même plusieurs jours. Il faisait un sacré froid. On se les gelait. Sauf les elfes de glace pour qui c'était du gnangan ce froid. Après avoir écharpés des yétis et des loups de givre, on est arrivé près du sommet où il y avait une caverne. On est rentré et on se les gelait carrément. A l'intérieur, la caverne était remplie de glace. C'était sacrément glissant. Un peu après l'entrée, il y avait une espèce de cube de glace dans lequel on pouvait voir un gars dedans. Au fond, incrusté dans la glace, il y avait une hache. On était au bon endroit. Y avait plus qu'à se débarrasser du gardien. Mais on avait beau regarder, on ne voyait rien. On s'est avancé. Quand on est arrivé près du cube de glace, la cheftaine s'est arrêtée et nous a dis que le gars dedans était vivant. Elle a donné un grand coup de marteau sanctifié pour le libérer et lui a lancé une théurgie de soin. Le gars, équipé comme un chevalier Dragon et qui avait une belle Hache. Draglier. C'était la Hache perdue des Chevaliers dragons qu'un Mahawk portait avant de disparaître pendant la guerre de Nehant. Le gars est revenu quelque peu à lui et a dit "attention aux ombres". Bon c'était pas attention aux champignons, donc ça devait être gérable. Sauf si c'était l'ombre d'un champignon.

C'était pas l'ombre d'un champignon. Mais l'ombre d'un loup. Sitôt que le gars ait prononcé son avertissement, que de nos ombres est sortie un énorme loup d'ombres. L'ombre de Fenrill qu'ont dis les elfes de glaces. Des crocs comme des dagues, des griffes empoisonnées et un souffle qui te congèle sur place. Ben là, Sang de Wyrth, j'ai pas eut grand chose à faire. La jeune elfette de glace s'est jeté sur le loup en lui ceinturant le cou tout en le mordant et lui donnant des beignes dans l'oeil. Le loup a disparu dans l'ombre et on a attendu. Au bout d'un long moment, on a vu sortir une espèce de loup garou d'ombre avec une deuxième tête. Puis l'ombre s'est déplacée et réduite et la ch'tite Skygatt s'est retrouvée avec une queue de loup d'ombre dans l'bas du dos, chuis poli hein, et une tête de loup d'ombre sur l'épaule. On a pas bien compris comment elle a fait ça, mais en tout cas, la voie était libre. De c'que j'ai compris, vu que ça t'intéresses, c'était de la ténébromagie. Du coup, la cheftaine a conseillé à la ch'tite de se rendre chez les Zils qui s'y connaissent en ténébrotrucs et le Yulven était d'accord. Ca avait pas l'air de l'botter des masses que la ch'tite de son clan ait l'ombre de Fenrill au c..., dans le bas du dos.

Ben après c'est allé vite, j'ai pété la glace, on a pris la Hache et on est rentré. Sauf que pas d'bol, après examen de la Faucheuse, on a découvert que pour s'activer, elle avait besoin d'être liée à une pierre de vie de Guem. Du coup nous revoilou repartis sur les routes. La Hache au temple de Méra, et comme on a pas d'indices sur le Pierre, et ben on s'est séparé pour couvrir plus de terrain. Et comme dans les tavernes on trouve de tout, et même des indices, j'écume donc consciencieusement toutes les tavernes.

Tu t'en vas ? Alors, Sang de Wyrth, elle t'a plu mon histoire ? Chais pas pourquoi j'te l'ai raconté, mais pour quelques tonnelets, j'vendrais... Sang de Wyrth, ça m'rappelle un truc...

Laissant Krohnan à ses tonnelets, une silhouette encapuchonnée s'éloignait, se fondant dans l'obscurité.
"Le temple de Méra donc..."

_________________
Mercenaire depuis les débuts de la bêta.
Même pas mal. ^^
GT Niveau 65. Gouverneur.
Itcg Niveau 54 La Princesse des Mercenaires
Championne du Consortium 2013
Merci à Cian pour mon nouvel avatar ^^


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
Message Publié : 31 Octobre 2017, 15:03 
Eminence
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Février 2013, 19:04
Message(s) : 1437
Chapitre III - Impératrice Senryaku
"Toute guerre est fondée sur la tromperie"

Assise sur le trône de Jade avec toute la dignité requise par le protocole impérial, l'impératrice Senryaku, descendante directe de l'empereur Xzia par la troisième cousine du coté de l'épouse du frère de l'oncle Xziao Po qui par alliance relie la lignée des Quio et des Xziao Po à celle des Xzia Bao Xi branche cadette des Xzia par la seconde nièce de l'oncle Po. Adonc Senryaku-o, nouvelle figure tutélaire de l'Empire éternel.

L'impératrice Senryaku, vêtue du kimono céleste à dix huit épaisseurs représentant les vertus impériales, et portant avec magnificence le chignon du chrysanthème à seize pétales que seule l'impératrice peut porter, s'acquittait d'une nouvelle tâche protocolaire. Après la cérémonie d'intronisation qui avait duré cinquante six heures, cinquante six minutes et cinquante six secondes, l'Impératrice devait s'acquitter d'une de ses tâches les plus importantes, à savoir promulguer son premier édit impérial, celui qui marquerait le début de son règne. Dans la salle du trône étaient réunis les Grands Seigneurs de l'Empire, les Ministres ainsi que les Hauts dignitaires de l'Empire. Tous étaient prosternés devant la magnificence impériale.

Selon l'antique protocole, la Voix de l'Impératrice, haut dignitaire impérial, s'avança et déroula devant lui rouleau contenant le Premier Edit rédigé par la Main de l'Impératrice et annonça d'une voix puissante :

"Nous Impératrice Senryaku, promulguons ce jour Notre Premier Edit en ce Quatrième jour de l'Année du Coq flamboyant. Nous promulguons que chaque deuxième jour du troisième et dernier mois lunaire seront appliquées sur une douzaine de jours des soldes allant d'une trentaine à une cinquantaine en pourcentage de la valeur marchande valable sur toutes les articles de vêtements et bijoux sur tous le territoire de l'Empire de ses marches et de ses comptoirs. Nous promulguons qu'à compter de ce jour serons exemptés de taxes impériales, shogunales et seigneuriales tout produit dont la teneur alcoolique dépasse les dix pour cent. Telle est la volonté impériale".
Silence dans l'assistance. Après une inspiration, la Voix de l'Impératrice reprit :

"Nous Impératrice Senryaku, élevons à la Dignité de Grand Shogun Maître Chawsane. Telle est La Volonté Impériale".

Le vieux chasseur de démon aux cheveux de feu, détenteur de la flamme sacrée se releva. Puis, selon le protocole, il fit cinq pas en avant, gravit les trois première marches sur les douze qui mènent au trône. Après s'être incliné trois et six fois, il remercia l'Impératrice selon les formules consacrées puis se tourna vers l'assistance afin de prononcer son discours protocolaire.

Tout au long de la cérémonie Chawsane était pensif. Il était rare qu'un chasseur de démon, aussi illustre soit il devienne Grand Shogun. Il avait fallu les efforts conjugués de Ban Kuan et de Toran pour convaincre Chawsane d'accepter la charge. Le seul précédent remontait aux générations qui durent faire face au tout premier et au plus puissant des démons que l'Empire du affronter. Mais le Grand Ennemi s'était échappé de sa prison et aucun des moyens traditionnels n'en viendraient à bout. Jadis le Premier des Démons du Huitième Cercle avait été vaincu avec l'aide du Grand Sage qui incarnait la puissance et la sagesse de Fu-Long le Grand Dragon écarlate. Chawasane se remémorait les paroles du Sage écarlate inscrites sur les murs du Temple de Shï : "Pour vaincre un ennemi, il te faut tout connaitre de lui, pas seulement ses techniques de combats et tactiques de guerre, mais aussi son histoire, sa philosophie, sa culture, son esthétique, son art. C'est ainsi que tel le singe dans la paume du Kami, ton ennemi sera prisonnier des chaines de son karma et sera le propre architecte de sa destruction."

Mais quelle mauvaise farce ! N'ayant ni la sagesse ni la puissance du Sage Ecarlate, l'Empire de Xzia en était réduit à user de ruses grotesques. Cacher l'Empereur, désigner la nièce de l'oncle Po comme légitime héritière et rendre le peuple alcoolique... Avait on dans l'histoire de Xzia employé une méthode aussi...aussi...aussi...ridicule. Certes, le Premier des Démons du Huitième Cercle ne pouvait être vaincu par des moyens traditionnels. Certes, étant obsédé par le contrôle de chaque chose, il était incapable de lâcher prise et était incapable de simuler l'ébriété. Ses marionnettes au milieu d'une beuverie devenaient aussi visible que le nez au milieu de la figure. Mais tout de même... La réputation de l'Empire allait prendre un sacré coup. Les armées aux tactiques si ordonnées si bien orchestrées ne seraient bientôt plus qu'un ramassis de brutes avinées indignes de porter les couleurs impériales. Mais quel choix avaient ils ? Si ils ne faisaient rien le Démon aux milles visages aurait tôt fait de transformer les dirigeants civils et militaires en marionnettes et rien alors ne pourrait l'arrêter.

Chawsane prit une grande inspiration intérieure puis se tourna vers l'assistance et il prononça les premiers décrets : la famille Tzu prendrait le commandement de la Garde Impériale, tous les généraux autres étaient maintenus et étaient invités à boire des bouteilles de cuvée impériale en l'honneur de l'impératrice et de partager ce moment avec la troupe pendant sept et cinq jours. La famille Tzu, bien que totalement imperméables aux tactiques de guerre, à la stratégie et à la réflexion avait comme principal point fort un courage exceptionnel et une tendance immodérée à l'abus d'alcool. Etant capables d'agir et de se battre malgré un état d'ébriété avancé, ils formeraient un excellent bouclier pour l'Impératrice. Pendant les douze jours de beuverie, les chasseurs de démons seraient à l'oeuvre et auraient pour tâche de débusquer les agents du Démon et de les neutraliser. Dans le même temps, une équipe menée par le champion impérial et une troupe triée sur le volet devrait trouver la source du Mal et en venir à bout.

Après avoir prononcé son décret, Chawane se tourna vers le Grand Intendant qui fit un signe discret vers l'arrière de la salle. Plusieurs serviteurs s'avancèrent pourtant des coupes et des flasque de cuvée impériale. Toute l'assistance fut servie amplement. La chasse avait commencé.

Chawsane leva une première fois sa coupe en l'honneur de l'Impératrice puis la vida lui souhaitant longue vie. Il fut imité par l'assistance. Puis il leva sa coupe une deuxième fois en l'honneur de la première vertue de l'impérétrice, puis de la deuxième, puis de la troisième et ainsi de suite jusqu'à la dix huitième. Certains des membres de l'assistance commençaient à avoir les jambes flageolantes et la main tremblante. Chawsane lui gardait l'esprit clair grâce à sa flamme intérieure qui brûlait les vapeurs d'alcool avant même qu'elles n'embrument sont esprit. Grace à cette astuce, il pouvait observer les membres de l'assistance succomber aux vapeurs alcooliques. Seules une autre personne semblait résister à l’enivrement. Comprenant le manège de Chawsane et voyant un énorme gardes de la famille Tzu venir dernière lui, le dignitaire sourit, puis d'une voix désincarnée s'adressa à Chawsane et à l'Impératrice.

- Bien joué mes petits, mais ne croyaient pas que cette ruse de bas étage vous permettra de l'emporter. Tout au plus vous allez gagner un peu de temps. Mais au final vous connaitrez une totale et écrasante défaite.
- En est tu sur, Ashurao ? Une simple ruse de bas étage et te voila mis en échec. Ton habileté tactique aurait elle rouillée pendant ces siècles d'enfermement ? Pourquoi as tu été enfermé déjà ? A oui, parce que tu as lamentablement perdu face à plus intelligent et plus puissant que toi. Et là tu perds face à la nièce de l'oncle Po et un vieillard qui n'a pas l'once du pouvoir de celui qui t'as vaincu. Franchement Ashurao, tu ferais mieux d'arrêter.
- ...
- Tu perds face à la nièce de l'oncle Po.
- ... Je pourrais vous détruire.
- Et tu baignerais tes mains dans le sang de la nièce de l'oncle Po dont le premier édit a été de déclarer une quinzaine de jours de solde. En serais tu réellement capable.
- ... Tu as bien appris tes leçons Chasseur. Non, cette impératrice, cette nièce de l'oncle Po est un tel chef oeuvre artistique que je ne saurais la détruire. Il me faut la contrôler, la subjuguer.
- Beurk ! Fit Senryaku du haut de son trône.
- Mais, Chasseur, ne crois pas que ne je vois pas clair dans ton jeu. Je suis aux pieds des marches du trône, je suis dans chaque auberge, chaque garnison, chaque bureau. Ta ruse va me faire perdre un peu de temps. Mais au final, lorsque viendra la pénurie, tes espoirs s'envoleront en même temps que les gueules de bois.

Puis comme si les fils d'une marionnette avaient été coupés, le dignitaire s'écroula au milieu des autres personnalités plus grises les unes que les autres. Rapidement la famille Tzu embarqua le dignitaire inconscient et fit évacuer la salle du trône.

Après ces premières cérémonies officielles, Senryaku était déjà épuisée. Si on lui avait dit qu'un jour elle deviendrait Impératrice et qu'elle règnerait sans partage, selon la formule officielle, sur le céleste Empire de Xzia, elle aurait éclaté de rire. Elle se serait même gondolé comme une baleine si en plus on lui avait dit que cet insigne honneur lui serait accordé parce qu'elle battrait sa cousine Jian Quio à Shifumi. Jian Quio avait un tic, son sourcil droit bougeait lorsqu'elle choisissait ciseau. Et Senryaku savait qu'elle même avait le même tic lorsqu'elle choisissait pierre. Donc en choisissant papier elle l'emportait une fois sur deux. A elle donc les fastes impériaux et à Jian Quio le rôle de représentante au Conseil des Guildes. A propos de Guildes, le lendemain elle devrait recevoir les différents envoyés et notamment les envoyés de Tantad. La partie serait très tendue car l'Empire de Xzia aurait également besoin des Habitants des Iles Blanches. L'historien officiel l'ayant qualifiée ainsi que sa cousine au rang de maîtresse de l'art subtil du raffinement oratoire précieux de la prose fleuri, elle était parfaite pour devenir Impératrice nièce de l'oncle Po. Mais ses connaissances politiques et mystiques étant quelque peu limités elle devait se reposer sur les deux chasseurs de démons qui étaient de fait ses plus proches conseillers. En dehors bien sur de Jian Quio en ce qui concerne les kimonos et les robes.

Mais en ces temps troublés la jeune impératrice n'avait pas le temps de souffler. Son Grand Shogun Chawsane et son Juge Inquisteur Ban Kuan faisaient le point sur la sitiation et elle n'était guère brillante.

- Vous croyez qu'il a mordu à l'hameçon ? demanda Senryaku
- Je crois que oui. Répondit Ban Kuan. Il nous a lancé un appât en nous parlant de pénurie. Il faut s'attendre à des incendies dans les distilleries. Nous avons fait augmenter la garde.
- S'il s'agit d'alcool. Reprit Senryaku. On pourrait faire appel à Limahong et son réseau pirate pour faire entrer de la boisson de contrebande, elle est souvent en relation avec Tristam qui connait tous les marchands de vin de Guem.
- Comme on pouvait s'y attendre de la nièce de l'oncle Po. Oui avec de l'alcool de contrebande, on gagne encore quelques jours. Il suffit de la jouer fine avec Tantad.
- Bon c'est quoi cette blague avec le nièce de l'oncle Po ?
- Trop long à raconter. Et ça ne fait rire que les plus de soixante dix ans.
- Mouais... Du coup le plan fonctionne ?
- Il faut espérer que oui. Répondit Ban Kuan.
- Le champion impérial et son équipe doivent être arrivé au pieds de l'Arbre aux Esprits. Il nous faut continuer à détourner l'attention du Démon pendant qu'ils mènent la vrai mission.
- Ca irait plus vite avec un aigle. Intervint Senryaku.
- Un aigle ?
- J'ai lu ça dans un traité de stratégie, le Livre du Seigneur des Cinq Anneaux. On attire l'attention de l'ennemi avec de grandes manoeuvres pendant qu'on envoie une petite équipe se faufiler entre les lignes pour capturer le drapeau ennemi. Mais avec un aigle ça va cent fois plus vite.
- Hum... Senryaku, vénérée impératrice, nièce de l'oncle Po, vous devriez laisser là les livres de stratégies et intégrer le fait que c'est dans le monde des esprits qu'ils vont.
- Un aigle spirituel alors.
- Concentrez vous sur votre mission.
- Boire et faire des édits pour que les gens soient joyeux fassent la fête et boivent beaucoup car l'alcool et les pétards chassent le démon. Pour le prochain édit, je pensais instaurer une semaine où seraient présentés au palais les nouveautés en matière de mode avec des mannequins qui défileraient sur une piste.
- La dignité de l'Empire ne s'en remettra jamais... Soupira Chawsane.
- Oui mais on va gagner !
- Espérons le...

_________________
Mercenaire depuis les débuts de la bêta.
Même pas mal. ^^
GT Niveau 65. Gouverneur.
Itcg Niveau 54 La Princesse des Mercenaires
Championne du Consortium 2013
Merci à Cian pour mon nouvel avatar ^^


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier une réponse Page 1 sur 1   [ 3 message(s) ]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB