Eredan iTCG BrasileiroEredan iTCG DeutschEredan iTCG EspañolEredan iTCG ItalianoEredan iTCG FrançaisEredan iTCG English
Nous sommes actuellement le 18 Juin 2018, 13:17
Publier une réponse Page 5 sur 5   [ 43 message(s) ]
Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
Message Publié : 14 Octobre 2015, 14:59 
Eminence
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Février 2013, 19:04
Message(s) : 1437
20/ Confluences – Partie III. Le Dieu Sombre.
« Le vent se lève »

Image

La cité de Noz'dingar était magnifique. Véritable bijou de la Draconie sertie au milieu de rochers cristalins, la Cité de Dragon resplendissait de milles feux. Alors que les premières lueurs de l'aube commençaient à poindre, les hautes tours de cristal reflétaient de milles couleurs chatoyantes la lumière du soleil offrant un spectacle unique. Sur la place des héros, les statues de cristal semblaient prendre vie sous la lumière matinale. Des jardins suspendus de la cité, des milliers de fleurs exhalaient des fragrances enivrantes que les maîtres parfumeurs recueillaient pour le plus grand bonheur des dames. Les belles avenues de la Cité n'étaient pas encore animées par l'agitation grouillante de la journée et la citée était telle une belle endormie, resplendissante sous la lueur du matin. C'est dans ce calme matinal que Dragon arpentait les rues de sa Cité. Dragon était serein. Depuis qu'il avait les mains rouges du sang de l'Impératrice, le rire sarcastique de Nehant et ses noirs conseils s'étaient tus. Mais il sentait dans le silence son cœur les ténèbres avancer tout aussi inexorables que celles qui allaient déferler sur le monde. Malgré tout, Dragon était en paix, gardant gravé dans sa mémoire ce qu'il avait vu lorsqu'il avait attrapé Takan le Naufragé. L'espoir. Cette chose si fragile. Dans un océan de ténèbres, une pâle lueur vacillante. Dans la tempête déchaînée, de frêles esquifs dans la tempête défiant l'impossible. Dragon savait que la tempête était inexorable et il espérait avoir pris les bonnes décisions. Tout était en place et le temps était venu. Dragon espérait. Se retrouvant presque sans rendre compte en haut de la plus haute tour de la Cité, Dragon contempla le spectacle grandiose du soleil levant. Lentement la Cité s'éveillait. En cet instant Dragon pensait à sa famille. A ses membres disparus, sa compagne Zaina, son ami et ancien compagnon de sa fille Ehxien, son petit fils Kétanir. A cette famille qui ne cessait de grandir et aux problèmes de chacun. Tous avaient des démons à exorciser. Sa fille Aryena et son compagnon Marlok devaient cesser de chercher à régler tous les problèmes de la Draconie et du Conseil et se retrouver autours le leur fils Exhien, sans quoi ils ne le verraient jamais grandir. Aerouant devait se rapprocher de sa mère Naya et se libérer du fantôme de son père. Ardrakar devrait s'accorder la même confiance que Kounock lui donnait et faire confiance à sa fille Loryana. Dragon sourit un instant. Il aurait aimé donner ces conseils, mais lui aussi avait ses démons qu'il lui faudrait un jour exorciser. Et ce jour était arrivé. En cet instant le temps s'arrêta et le monde se mit à trembler. Dragon senti sa magie perdue dans l'Equinoxe parcourir à nouveau ses veines, plus puissante que jamais. Il était à nouveau Dragon. Il était à nouveau le mage le plus puissant des Terres de Guem. Dans son cœur les ténèbres palpitaient. Jamais il n'avait sentit une telle puissance magique en lui. Il sentait en lui bouillir le sang des dragons que l'accident magique avait autrefois réveillé. Il sentait l'héritage de Zeranax le Premier et de Daenya la Dernière. Tout autours de lui un tourbillon de vent primordial se forma et Dragon l'absorba en un instant. Plus bas dans la rue, des gens horrifiés crurent voir Nehant se préparer à se déchaîner dans la Cité. Tout ce qu'ils voyaient c'était une espèce de créature cornue avec des airs démoniaques le corps crépitant de magie. Mais avant qu'ils ne puissent distinguer les traits de Dragon au milieu du maelstrom magique, la créature s'envola et disparue en déchirant le ciel. En un instant la créature arriva à des centaines de lieues de la Cité de Cristal, au beau milieu du désert, dans l'ancienne nécropole d'Al'ehksan'drieh. Au sol la bataille entre les pions blancs et les pions noirs battait son plein. Lorsque la créature se posa, une tornade balaya tout ce qui se trouvait là. Puis elle entra dans la nécropole. A ce moment, ce n'était plus Dragon qui foulait le sol, ce n'était plus Nehant, c'était le Réceptacle du Dieu Sombre. Tout était prêt pour son avènement.


Image

Les rues de Mineptra étaient désertes. La vie semblait avoir quitté ses artères qui habituellement étaient bondées en cette période de l'année. Les tentures colorées des étals et les tenues chamarrées des marchands avaient fait place au vide et à une grisaille poussiéreuse. L'ambiance était morose, aussi froide que les cristaux de glaces qui se formaient de-ci de-là. D'étranges malédictions s'étaient abattues sur un grand nombre des Cités du Désert et Mineptra semblait être également touchée. Dans son Palais le Roi Metchaf était inquiet. Il aurait aimé prendre la tête de son armée au cotés de ceux qui allaient partir pour Al'ehksan'drieh mais son devoir lui imposait de rester au palais avec Sakina, Urakia et la Garde Royale afin de protéger la Capitale et de coordonner les différentes forces éparpillées dans le désert. Le Vizir Mahamoud et Ba-Sthèt s'occupaient de mater une insurrection provoquée par un chef de clan devenu fou voulant instaurer le culte de Nehant le Dieu Sombre. Les généraux Kébek et Zéhanie devaient faire face à une invasion de morts vivants qui se mettaient à déferler depuis la Vallée des Tombeaux. Les forces armées pour se rendre à Al'ehksan'drieh étaient de plus réduites. C'est moins de deux cents hommes sous le commandement du général Khmun qui escorteraient Netijim et ses compagnons. Le Roi Metchaf avait confiance envers le général Khmun et de sa redoutable lame leth'bat. Il espérait que ces hommes et le petit détachement de l'Eclipse commandé par Inatka seraient suffisant pour résoudre cette nouvelle crise. Sur ce point, Sakina l'avait quelque peu rassuré en lui révélant l'identité de l'inconnu au masque d'or qui accompagnait Netijim. Avec le champion Azhred qui était capable de vaincre des armées à lui seul et le Mangepierre du Désert Adhikara aux incommensurables pouvoirs il y avait de quoi se sentir rassuré. Pourtant Metchaf ne l'était pas totalement. Il lui semblait que Netijim lui cachait des choses et que les desseins d'Ayep étaient obscurs. Lorsque ce dernier s'était longuement entretenu avec le princesse Namun, il aurait bien aimé être une petite souris pour écouter ce qu'ils s'étaient dits. Et puis le Roi Metchaf devait réfléchir à une proposition, 20 chameaux quand même. Il faudrait qu'il en parle au Vizir à son retour. Plusieurs jours après le départ de l'expédition, la Capitale fut frappée par une longue tempête de sable. Puis le vent déchaîné s'arrêta, le temps s'arrêta et le monde se mit à trembler.


Image

La Nécropole d'Al'ehksan'drieh était en ébullition. Les mornes et grises allées aux fresques effacées par le sable étaient remplies de démons et de morts vivants débordants de tous cotés. Les démons courraient dans tous les sens dans un chaos indescriptible au milieu de morts vivants impassibles. Des cris gutturaux résonnaient au milieu de mélopées nécrotiques, les griffes et les crocs étaient impatients de trancher les chairs et faire couler le sang. Mais ce chaos était parfaitement organisé et formait une ligne de défense solide. Au centre de la nécropole se trouvait le tombeau du Dieu Roi gardé par une immense statue de Djéser. Chaque avenue entourant le tombeau constituait une muraille de griffes et de crocs qu'un assaillant devrait franchir tout en ayant ses ailes exposées à un déferlement démoniaque. Pénétrer de vive force dans le tombeau ne serait pas chose aisée. C'était le constat que firent les membres de l'Eclipse qui observaient la Nécropole dissimulés en haut d'une dune. Fort heureusement, depuis la Guerre de Sol'Ra, les Nomades avaient une expérience du comportement des démons dans une bataille, aussi ils mirent au point un plan dans le seul but de permettre à Netijim, Ayept et ses compagnons de pénétrer à l'intérieur du tombeau. Malgré la fatigue due à la marche d'approche, les nomades se préparèrent au combat. Portant son casque aux armes du dieu bélier Mû, Khmun lança l'attaque et chargea à la tête de ses soldats. Il pénétra comme un coin dans les rangs des démons les fauchant par dizaines avec sa lame leth'bat. Comme prévu, une grande partie des démons se rua à l'encontre des assaillants, abandonnant leurs positions défensives qui n'étaient plus tenues que par les morts vivants. C'est alors qu'Ahzred s'élança. Il ne portait plus l'armure solaire d'Ozymandias que portait désormais Ayept, mais une armure bénie par lumière à peine moins puissante. A grand coups de poings de lumière, il ouvrait un passage à travers les rangs des morts vivants. Courant sur les toits les membres de l'Eclipse, Idriss la Lune Rouge, Mouktar du Scorpion Blanc, Kalhel du Soleil Noir et Salim et Sulin des Vipères Ecarlates sous le commandement d'Inatka la maîtresse de l'Eclipse, éliminaient les messagers et coupaient les lignes de communication. Grâce à la diversion de Khmun, le petit groupe progressait rapidement jusqu'à ce qu'un son cor nécrotique se mette à faire résonner. Les membres du groupe n'eurent pas le temps de voir qui avait manqué sa cible car en un instant une vague de démons se mit à déferler sur eux. Comprenant que la situation était critique, Netijim leva son bâton et frappa le sol en prononçant un mot connu des prêtres de Ptol'a. Un craquement sourd retentit et le sol vibra. Alors que le groupe de nomades formaient un cercle, ils virent des morceaux de démons voler au dessus leurs têtes. Levant les yeux, ils virent avec stupéfaction l'immense statue du Roi Djéser s'animer et pulvériser des démons. Fonçant à leur rencontre, la statue ouvrit une route sanglante à travers les rangs des démons. Mais alors que les nomades allaient s'élancer pour rejoindre le temple, la statue s'arrêta comme interdite.

- TOI ! Gronda la statue en pointant du doigt la princesse Namun.
- TOI ! Que fais tu ici ! Je t'ai interdis de le rejoindre dans cette vie et celle d'après ! Vas tu encore me désobéir !
- Comment oses tu ! Hurla Namun à son tour. A cause de toi j'ai passé une éternité dans le froid glacé du tombeau avec pour seule compagnie mes regrets et une souris ! Tout ça parce que tu as refusé que j'aime quelqu'un d'autre que toi. Qu'as tu fais de mon amour ? Qu'a tu fais d'Akhmosis !
- Ce traître ! Je l'ai maudit pour l'éternité !
- Dis moi où il est !
- Jamais ! Je t'ai interdit de le revoir !
- Je suis ta fille pas ton épouse ! Je suis libre d'aimer qui je veux !
- Non ! Je suis ton père, je suis ton roi et mon verbe est la Loi !
- Tu es mort ! Mort ! Tu n'es plus rien ! Ta loi n'a plus cours ! Et je ne vais pas me faire dicter ma vie par la statue démente de mon père !
- Comment oses tu !

Avant que la dispute surréaliste ne s'envenime, Netijim avec force diplomatie et usant de quelques charmes de son bâton intervint.

- Pardonnez-moi, Puissant Roi, mais des intrus viennent souiller votre jardin.
- Ah oui, c'est vrai. Je ne saurais tolérer ces intrus dans mon jardin. Nous réglerons ça plus tard ma fille.

Djéser se retourna et se remit à piétiner rageusement les démons qui après un mouvement de panique se mirent à attaquer de plus belle.

- Attends ! Hurla Namun. Je n'ai pas fin…
- Princesse, intervint Inatka. Je vous suggère de remiser votre colère à plus tard, je sais où se trouve Akhmosis.
- Hein ? Où ? Où est-il ?
- Il a été condamné à subir le poids de la colère du Dieu Roi. Il repose sans nul doutes là où se trouvait la statue du Roi Djéser.

Alors que Djéser commençait à être submergé par une marée de démons qui petit bout par petit brisaient des morceaux de la statue géante, le petit groupe de nomade en profita pour foncer vers le temple. Arrivés à l'emplacement de la statue de Djéser, là où se trouvaient ses pieds était enterré un sarcophage. Voyant que toute l'équipe avait réussi à passer grâce à la diversion de Djéser et ne voyant plus d'ennemis devant eux, Netijim aidé d'Ahzred et d'Adhikara invoquèrent une barrière de lumière pour couvrir leurs arrières. De son côté, Namun se précipita et ouvrit le couvercle du sarcophage. A l'intérieur se trouvait la momie d'Akhmosis qui se redressa. Laissant les anciens amants à leurs retrouvailles, les nomades se préparèrent à entrer dans le temple qui exhalait une noirceur étouffante et une froideur abyssale. Profitant du répit, Netijim, Adhikara et Azhred usèrent de théurgies pour soigner les blessés et Inatka lança en l'air très haut dans le ciel une balle noire qui se gonfla démesurément avant d'éclater dans un bruit assourdissant. C'était le signal signifiant à Khmun qu'ils avaient pénétré dans le temple et sécurisé l'entrée et qu'il pouvait se replier. Une fois ces derniers préparatifs terminés, Inatka se tourna vers les amants dont les retrouvailles étaient loin d'être joyeuses.

- Je ne suis qu'une ombre sans vie. Vois comme le destin se gausse de nous, le Roi Djéser a fait de moi une ombre, un cadavre desséché.
- Qu'importe, nous lèverons la malédiction.
- C'est impossible, et tu le sais bien...

Ayept se tourna à son tour vers les amants maudits et tendit son masque d'or à Akhmosis.

- Rien n'est impossible pour la déesse Ptol'a. Aidez-moi à récupérer une enveloppe corporelle et votre malédiction sera levée.

Sentant la présence divine dans ces paroles, Akhmosis mit le masque d'or sur son visage cadavérique et serra dans ses bras décharnés Namun avant de se préparer lui aussi à se battre, l'espoir s'étant rallumé dans son cœur. De l'intérieur du temple une voix sinistre se fit entendre.

- Toute cette avalanche de bons sentiments me donne la nausée. Venez donc, venez donc affronter votre destin.

Répondant à ce défis, le champion Azhred s'élança suivi par Adhikara et Netijim, Ayept s'élança suivi d'Akhmosis et de Namun tandis qu'Inatka et ses éclipses fermaient la marche. C'est ainsi que le groupe de nomade pénétra au cœur des ténèbres.

Image

A l'intérieur de la nécropole, Dimizar attendait patiemment. Les insectes s'étaient pris dans sa toile et il ne restait plus qu'à les achever et à festoyer de leur vie. En ces lieux, il se sentait plus puissant que jamais. Il avait clairement sentit que ces lieux étaient un nexus magique d'une grande puissance et il s'était montré plus rapide que tous les autres en les investissant en premier. Depuis le centre du temple, point focal des énergies magiques, Dimizar observait les efforts pathétiques de ses adversaires et concurrents. Il avait observé le manège du Déchu et de Thanatissia et avait failli hurler de rire quand il s'était aperçu que le cercle nécrotique qu'ils traçaient ne faisaient que lui envoyer plus de puissance. Quelle déception serait la leur quand ils s’apercevraient que le nécromancien qu'ils avaient envoyé n'était plus qu'une marionnette qui leur envoyait les informations qu'il voulait. Plus amusant encore, Dimizar avait vu Jezabel se glisser dans le groupe de nomades utilisant la ruse plutôt que la force brute pour parvenir jusqu'à lui. Pathétique, si son ancien rival n'avait même pas la puissance pour éliminer quelques hordes de démons et de morts vivants c'est qu'il était tombé bien bas. Les nomades étaient négligeables, en ces lieux la lumière serait vite étouffée et les théurgies du prêtre noir et du prêtre gris seraient aussi inutiles que leurs existences misérables. Le seul qui méritait son attention était Ayept. Mais Nehant était venu à bout de Sol'Ra en personne, que pouvait faire ce dieu diminué face à lui, Dimizar, le nouveau Nehant. Une fois qu'il aurait absorbé sa puissance, plus personne ne serait en mesure de lui contester sa domination, pas même le Gardien. Concentrant sa puissance, Dimizar se prépara à accueillir ses hôtes.

Azhred le corps baigné de lumière déboula dans la salle centrale comme un boulet de canon qui déchira le voile d'obscurité. Dimizar, d'un geste fit apparaître du néant un mur de ténèbres que le champion percuta. Sa charge stoppée, Azhred brisa d'un coup de poing lumineux le mur de ténèbres et s'avança. Akhmosis et Namun le rejoignirent et entreprirent un mouvement de tenaille tandis que Netijim et Adhikara se rapprochaient.

- Ce corps est à moi !

Hurlant de rage, Jezabel apparut au grand jour en faisant exploser le corps de Salim dans lequel il s'était dissimulé après l'avoir tué alors que les éclipsistes éliminaient les sentinelles au début de l'attaque. Voyant son pire ennemi, il en oublia toute prudence et lui lança des filaments nécrotiques pour récupérer son du. Alors que ses boucliers magiques contraient avec aisance les attaques combinées des nomades Dimizar faillit éclater de rire voyant Jezabel si mal conseillé par la colère. Il n'eut même pas à contrer ses filaments nécrotiques car Ayept s'en chargea pour lui les tranchant d'un coup de dague spectrale. Almaria, intervint à son tour toutes griffes dehors, jaillissant de la poitrine de Sulin laissant derrière elle un corps desséché. Mais avant qu'elle ne puisse se jeter sur Ayept, trois glyphes nomades apparurent sous elle. Paralysée par la malédiction de l'Eclipse lancée par Netijim elle fut aspirée et enfermée dans un vase canope avant de faire quoi que ce soit. Dimizar exultait, l'humiliation de Jezabel allait être totale, vaincu non par lui, mais par des adversaires de second rang. Mais alors que Dimizar s'apprêtait à se moquer de Jezabel, ignorant les insectes autours de lui, le temps s'arrêta et le monde se mit à trembler pendant un instant. Dimizar, s'aperçut qu'un des insectes, le prêtre nomade à la peau grise venait de faire quelque chose d'inattendu. Autours de Dimizar, de nombreux cercles magiques se formèrent du centre desquels des cordes magiques jaillirent et l'immobilisèrent. Dimizar avait déjà vu ça, ou du moins le Nehant qui était lui. Cela ressemblait au sort dont Dragon s'était servi pour envoyer Nehant avec lui à travers... Les portes de l'infini. Cette créature avait ouvert les portes de l'infini et comptait le projeter non pas à travers une mais des dizaines. Comment était ce possible ? Même le Gardien n'aurait pu réaliser un tel exploit. Sentant son essence magique se faire aspirer à travers les portes, Dimizar concentra toute sa puissance afin de se dégager. Mais avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit, une tornade s'engouffra dans le temple qui jeta au sol tout le monde hormis Dimizar tenu par les cordes de l'infini. Dragon venait d'arriver.

Le corps débordant d'énergie magique, Dragon s'avança d'un pas ferme vers Dimizar et le saisi d'une main à la gorge un sourire mauvais aux lèvres. Dragon et Nehant ne faisaient plus qu'un dans son esprit et en un instant il en fut de même pour leur corps. Celui maintenu par les cordes de l'infini fut désagrégé en des milliers de particules magiques que Dragon récupéra en une inspiration et les ténèbres de Dragon atteignirent leur paroxysme. Mais ce n'était pas suffisant. Dragon se plaça au milieu des portes de l'infini et inversa le processus, attirant vers lui les ténèbres de tous les âges. Voyant que son plan avait échoué Zejabel aveuglé par la colère se jeta contre Dragon. Mais avant d'atteindre sa cible, les boucliers magiques de Dragon s'activèrent et Zejabel fut frappé par une foudre noire qui le vida de ses forces. Alors que ses alliés se relevaient péniblement, Netijim sentant que la situation allait leur échapper tenta le tout pour le tout. Plantant son bâton au sol, il fit apparaître une balance dorée. Sur l'un des plateaux reposait une blanche plume d'ibis. Netijim prit sa dague Al Zerek, s'ouvrit la poitrine et déposa son cœur palpitant sur l'autre plateau. Les plateaux ainsi en équilibre et grâce au sacrifice de son prêtre, Ptol'a apparue en ces lieux. D'un geste elle fit apparaître une boule d'énergie noire qui transforma Zejabel en poussière. Ainsi débarrassée de ce gêneur elle pourrait se concentrer sur celui qui allait devenir le réceptacle de son époux. Souriant et débordant d'énergie méphitique, Dragon referma les Portes et s'avança à l'encontre de la déesse des morts. Les hommes qui avaient voulu être un dieu avaient échoué, maintenant des dieux s'affrontaient.

Ptol'a aurait pu l'emporter. Elle était une déesse bien avant que Dragon ne voit le jour et avait participé à bien des batailles divines. Elle avait connu la victoire, la défaite mais ne s'était jamais avouée vaincue, puisant dans l'espoir de retrouver son époux la force de surmonter les pires obstacles. Mais si l'amour est la plus grande des forces c'est aussi la plus grande des faiblesses. Alors qu'elle commençait à avoir le dessus en combinant ses forces avec celles d'Ayept, Dragon retourna la situation en un instant. Il concentra ses attaques sur Ayept et fendit son armure solaire. Son essence n'étant plus maintenue, Ayept s'effondra et commença à se disperser. Prise par une folle angoisse, voulant sauver son époux Ptol'a usa de ses pouvoirs pour réparer l'armure, mais se faisant elle baissa un instant sa garde. C'était tout ce que Dragon attendait. Sa main griffue perça la poitrine de la déesse et son poing se referma sur son cœur, la paralysant. D'un geste de son autre main, il fit venir à lui les vases canopes qui reposaient autour de Netijim et utilisant un mot de pouvoir il enferma l'âme de la déesse dans l'un d'eux, puis celle d'Ayept dans un autre. Le Dieu Sombre était en train de naître absorbant l'essence divine de Ptol'a et d'Ayept. C'est alors qu'un cri de rage résonna dans le temple. Voyant ses dieux sur le point d'être vaincu par une entité démoniaque, Azhred se releva et sonna la révolte des nomades en chargeant entraînant dans son assaut Akhmosis, Namun, Inatka, Idriss et Mouktar à peine remis de l'entrée fracassante de Dragon et du clash divin. De son côté, Adhikara se mit à lancer une longue incantation. C'est alors qu'un cercle magique se forma et apparut une créature féminine à la peau grise vêtue d'une tenue de traquemage, tenant dans ses mains une épée crépitante d'éclairs.

- Ah, mon Toméga occupes toi de ces gêneurs, que je puisse absorber l'essence divine en paix.

Skyler fendit les cieux.

- Je m'appelle Silnarin !

C'est alors qu'un autre cercle magique se forma d'où jaillit Ciramor le Gardien de Guem.

Image

_________________
Mercenaire depuis les débuts de la bêta.
Même pas mal. ^^
GT Niveau 65. Gouverneur.
Itcg Niveau 54 La Princesse des Mercenaires
Championne du Consortium 2013
Merci à Cian pour mon nouvel avatar ^^


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
Message Publié : 17 Mars 2016, 19:36 
Eminence
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Février 2013, 19:04
Message(s) : 1437
21/ Nouvel age – Partie I. Silnarin
"La tour noire change de couleur"
Image
Ciramor n'en croyait pas ses yeux. La douleur qui parcourrait son corps lui signifiait qu'il était encore en vie. La lame crépitante de foudre était arrêtée à quelques centimètres de sa poitrine et sa Némésis était immobile, figée. Mais avant qu'il ne puisse analyser la situation, une énorme gueule de chien apparut devant lui. La gueule qui était assez grande pour l'avaler tout cru s'ouvrit laissant apparaître des crocs acérés. A moitié asphyxié par l'haleine fétide qu'exhalait le monstre, le Gardien de Guem sentit une énorme langue baveuse le lécher de la tête aux pieds. Après de longues minutes des léchouillages intensifs, l'énorme chien laissa Ciramor planté là et s'éloigna la queue frétillante. Se demandant si il n'était pas en train de rêver tant la tournure des événements le dépassait, Ciramor, couvert de bave visqueuse, se redressa et vit un homme en train d'examiner attentivement la Mangepierre.

- Attendez encore un peu, mon jeune ami, que la bave de ce brave toutou fasse effet. Ce n'est pas très esthétique mais très efficace. Et puis vous avez de la chance, vos blessures ne nécessitaient pas de passer dans son estomac. Croyez-moi, une séance de poupoutous du toutou c'est nettement moins désagréable que de se faire restructurer dans son estomac.

Effectivement, Ciramor sentait son corps meurtri, se régénérer à grande vitesse. Tout en analysant la situation, il prit le temps de récupérer. Lorsqu'il se sentit mieux, il se releva en faisant venir dans sa main la Sagesse d'Eredan et se trouvant en face d'une ennemie neutralisée et d'un inconnu, se prépara à toutes éventualités. Faisant appel à ses sens magiques, Ciramor vit que la Mangepierre était prise dans plusieurs strates temporelles, mais cette magie ne ressemblait en rien à toutes celles qu'il connaissait. L'inconnu portait un masque noir ressemblant étrangement à son propre masque de gardien ainsi que des vêtements noirs et blancs couverts de symboles cabalistiques. Avec les symboles et des emblèmes lunaire, Ciramor reconnut un équinoxien. Cet équinoxien tournait autours de la Mangepierre immobilisée parlant pour lui-même et récitant à voix basse de mystérieuses incantations.

-Elle bouge encore la bête. Je vais rajouter une couche. Fascinant. Encore plus fascinant que de regarder une fourmi à qui on a coupé les antennes.

Puis, se tournant vers Ciramor.

-Vous allez mieux. Bien, une bonne chose de faite. Bon, bon, bon... Gardien, nous allons maintenant unir nos forces pour vaincre définitivement ce fichu Dieu Sombre à la manque !
-Qui êtes vous ?
-Vous êtes celui qui s'assure que l'Equilibre ne soit pas rompu sur Guem. Je fais un peu la même chose en d'autres lieux.
-L'Equinoxe.
-Perspicace. Mais vous avez été aidé par ma tenue officielle qui est d'un discret... Je préfère la rouge avec le bonnet à pompom blanc. Avec ça, qui pourrait dire que je suis le Magicien Nox ?
-Heu...
-Je m'égare ! Oui ! Unir nos forces, blabla, et tuti quanti éviter que Super-dragon-qui-a-pété-un-plomb-en-fusionnant-avec-Nehant-Ayept-et-Ptol'a ne draine mon Impératrice et blablabla et domine les mondes.
-Heu... Pour commencer, vous faites quoi là à cette Mangepierre ? Vous savez de qui il s'agit ?
-La magie de Guem ne peut pas faire grand-chose pour immobiliser un guémélite de guem, aussi je me suis permis d'user de magie nox. Pour utiliser cette magie sur Guem, vous vous en doutez, il m'a fallut ouvrir les portails, mais vous en faites pas, c'est pas pour longtemps. Quand au nom de cette Mangepierre, votre amis Pilkim va bientôt nous le dire.
-Pilkim ? Vous le connaissait ?
-Je me suis fait passer pour une de ses connaissances. Ne me regardez pas avec ces yeux méfiants ! Pour le convaincre de quitter sa jolie épouse, il m'a fallu ruser, vu que mon temps est serré.


C'est alors qu'un portail magique apparut d'où émergea le Maître mage Pilkim quelque peu débraillé les yeux rougis par le sommeil.

-Ciramor ? Dragon m'a demandé de passer te voir... Que s'est-il passé ici ?

Avant que le Gardien de Guem ne puisse répondre, le Gardien de l'Equinoxe intervint.

-Eh bien pour résumer, notre jeune ami était en train de créer une matrice de Steins avant de se faire botter les fesses en beauté par le Toméga ici présent. Fort heureusement, j'ai pu intervenir et j'ai pu sauver notre jeune ami. Je suis le Gardien de l'Equinoxe avec le Gardien de Guem nous devrions être capable de remettre les choses en place. C'est bien résumé ?
-Heu...
-Bon, c'est pas tout ça mais il va falloir s'activer un peu ! Si je laisse seule mon Impératrice trop longtemps, elle va encore faire n'importe quoi, une vrai gamine.
-Vous parlez de l'Impératrice ? Demanda Pilkim. Cette femme maléfique qui a torturé Dragon ? Mais elle est morte, vous parlez de sa remplaçante ?
-Oups... Et puis maléfique, c'est un peu extrême, vous savez, le bien, le mal, tout est dans la nuance.


Regardant le Gardien de l'Equinoxe avec méfiance, Pilkim s'adressa au Gardien de Guem.

-Ciramor, on peut lui faire confiance ?
-Tout ce que je sais c'est qu'il m'a effectivement sauvé. Et l'ennemi de mon ennemi...
-A la bonne heure ! D'ailleurs la restructuration devrait prête maintenant.


Le Magicien Nox se tourna alors vers l'énorme molosse qui étendu sur le dos et le ventre dilaté à l'extrême se tordait de douleur.

-Qu'est ce qu'il a votre chien ? Demanda Pilkim en se rapprochant de la bête.
-Si j'étais vous...


C'est alors que le molosse explosa en mille morceaux dans une gerbe de sang qui recouvrit le maître mage Pilkim.

-Mais c'est dégueulasse ! J'ai de la cervelle de chien qui me dégouline dans les yeux !
-Désolé, j'aurais du vous prévenir. Le chien régénérateur a pu soigner et restructurer ceux qui n'étaient pas trop éparpillés. Je sais, le processus n'est pas très élégant. Mais il est efficace.


Effectivement, à l'endroit où se trouvaient le chien, étaient étendus les corps des compagnons de Ciramor qui fut soulagé de voir qu'il n'était pas le seul survivant.

-Magicien Nox ?

Le Gardien de l'Equinoxe se tourna vers la personne qui l'avait interpellé.

-Humm, vous devez être Ilfana de l'Ordre Tempus. Vu que vous êtes couverte de bave, vous avez évité la restructuration on dirait.
-Que faites-vous ici ?
-Ravi de vous revoir avant notre première rencontre. Mais, si vous le permettez, je vais attendre que tout le monde soit sur pieds avant de me lancer dans de longues explications.


Après de longues explications, que seuls quelques mages parvinrent à comprendre, tous s'accordèrent pour relancer le projet avec l'aide du Gardien de l'Equinoxe malgré la méfiance qu'il suscitait. Le point crucial était que leur ennemi avait drainé la magie de l'Impératrice et qu'ils avaient besoin du Gardien de l'Equinoxe tout comme lui avait besoin d'eux. Une alliance de circonstances. Pour lever les derniers doutes, le Magicien Nox confia a Ciramor son bâton de Lune qui lui donnait accès à l'énergie de l'Equinoxe et il lui laissa le soin de prendre la direction des opérations. Puis le Gardien de l'Equinoxe se tourna vers Pilkim.

-Maître mage Pilkim, c'est à vous.
-Vous êtes sur qu'il n'y a pas d'autres moyens ?
-Hélas... Nous avons besoin de cette Mangepierre et de ce qu'elle tient dans sa main. Pour cela il faut qu'elle sache qui elle est. Et puis vous ne devez pas dépendre d'une pierre cœur qui n'est pas votre.
-Et vous êtes sur que cela va fonctionner ?
-Les Mangepierres ont été les adversaires des Equinoxiens pendant des éons. On peut dire que je les connais. Ces pierres contiennent la magie de Guem mais aussi une partie de sa mémoire. Alors, oui, ça va marcher.


A regret, Pilkim sortit la pierre cœur du Mangepierre des confins et avec un soupir à fendre l'âme la posa sur le front de la Mangepierre immobilisée. La pierre fut en un instant absorbée et les yeux de la Mangepierre se mirent à briller intensément. Malgré les sortilèges d'immobilisation, le corps de la Mangepierre se tendit comme un arc, débordant d'énergie magique. Tous les mages présents sentirent une concentration de magie converger autours de la Mangepierre et virent les sortilèges retenant la Mangepierre exploser les uns après les autres. Se préparant au pire, ils préparèrent chacun et sans concertations des sorts défensifs. Puis d'un coup, le phénomène magique cessa et la Mangepierre tomba au sol sur ses genoux. Appuyée sur sa grande lame de cristal, elle avait le regard quelque peu hagard comme si elle s'éveillait d'un très long rêve.

-Je... Je suis Silnarin. Je suis... La dernière Mangepierre du futur. La Mangepierre des confins, elle m'a...

Puis des larmes argentées se mirent à couler sur les joues de la Mangepierre qui ne put continuer.

-Parfait. Gardien, je vous confie la suite.


Sur ces paroles, le magicien nox disparut dans un portail magique. Toutes les pièces étaient désormais en place, le dernier acte allait se jouer sous peu.
Image

_________________
Mercenaire depuis les débuts de la bêta.
Même pas mal. ^^
GT Niveau 65. Gouverneur.
Itcg Niveau 54 La Princesse des Mercenaires
Championne du Consortium 2013
Merci à Cian pour mon nouvel avatar ^^


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
Message Publié : 31 Décembre 2016, 12:57 
Eminence
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Février 2013, 19:04
Message(s) : 1437
22/ Nouvel age – Partie II. 2000 ans d'histoires.
"Eternels recommencements"

Image

Dans un avenir aussi lointain qu'incertain,

- Quand votre regard se porte sur ces Lieux Sacrés, 2000 ans d'histoire vous contemplent ! Vous êtes ici dans la Grande Nécropole d'Al'ehksan'drieh, où tout commence, où tout finit. Cette grande et magnifique cité mortuaire fut bâtie en -107 du calendrier de Mineptra sous le règne du Grand Roi Djéser pour accueillir sa dépouille mortelle. Ces lieux furent aussi le théâtre d'un événement historique majeur retracé minutieusement par ces magnifiques fresques murales. C'est bien ici en ces lieux chargés d'histoire que c'est déroulé l'Avent, c'est ici que des Dieux sont apparus.

- Ces murs parfaitement conservés retracent la bataille entre le Dieu des Temps Ténébreux et de grands héros. Voyez la richesse de ces fresques et le style neo Mineptrien. De nombreux artistes venus des quatre coins de Guem ont participé à la création de ce lieu de mémoire. Ce qui explique le mélange des styles.

- Ici contemplez la représentation du Dieu Sombre en pur style draconique. Entouré de ténèbres ayant une forme draconique il représente la quintessence de la puissance du Mal. Il est l'incarnation ultime du Dieu Nehant ayant absorbé sa partie draconique et d'autres dieux ténébreux. Même sa simple représentation donne des frissons dans le dos n'est pas ?

- Pas de flash s'il vous plait.

- Ce qui fait un héros c'est de pouvoir surmonter sa peur. Et comme les héros de jadis, rapprochez vous un peu et regardez attentivement. Voyez autour de lui comme de petites étoiles dans un immense ciel obscur les personnages qui l'entourent. Ce sont les héros de jadis. Les légendaires sauveurs de Guem. Regardez le positionnement et la symbolique de ces héros.

- Portant un masque de style eredanien, le légendaire Gardien Ciramor il tient dans sa dextre la Sagesse d'Eredan que l'on peut admirer au musée de la Draconie et dans sa senestre il tient un bâton que les experts ont identifié comme étant la Sagesse de Nox, le bâton du Gardien de l'Equinoxe. Avec Eredan, Ciramor est considéré comme étant le plus Grand des Gardien de Guem. L'Ordre des Gardien a perduré des siècles durant, puis on ne sait pourquoi, la lignée disparut avec Glainsborough, le Dernier Gardien.

- Attention avec votre perche à Selfi.

- Ici on peut voir Silnarin la Mangepierre du Futur portant Skyler l'épée pourfendeuse des cieux. L'une des légendaires armes divines de Guem. Voyez sa tenue spécifique. C'est la mythique tenue des Traquemages. Un ordre mystérieux qui sema la terreur auprès des pratiquants des arts mystiques. Sur un mur plus loin, on peut voir Silnarin portant la tenue traditionnelle des membres de l'ordre de Tempus, mais ne brûlons pas les étapes. Regardez son positionnement, elle s'apprête à pourfendre le Dieu Sombre.

- Oui, oui, madame, elle a bien rejoint après cette bataille l'Ordre des Tempus. On raconte qu'elle donne encore des cours dans l'Académie Tempus pour les élèves dans le cycle de terminale. Mais on raconte aussi que dans cette académie, le fondateur Tempus donne encore des cours depuis une salle de classe temporelle spéciale. On raconte beaucoup de chose sur cet ordre. Mais, si vous le permettez, on continue la visite.

- Là, vous pouvez voir Adhikara le Mangepierre du Désert, les bras tendus et le corps parcourus d'énergies magiques. C'est l'ultime détenteur de l'Ancienne sagesse des Mangepierres du Passé. Adhikara du Passé, Silnarin du Futur et Ciramor représentent la Trinité temporelle qui vainquit le Dieu Sombre.

- Oui madame, il s'agit de la Trinité originelle. Par la suite un troisième Mangepierre verra le jour. Et en réunissant une nouvelle trinité les dernières reliques du futur furent vaincues. Vous trouverez toute cette histoire dans un des volumes des Mémoires d'Ilfana qui se trouve à la boutique des souvenirs. C'est dans aussi dans ce volume que l'histoire du Nécromancien est abordée. Celui se servit des corps des héros tombés lors de la guerre de Sol'Ra et qui anima notamment le Mangepierre des Confins.

- Reprenons la visite si vous le voulez bien.

- Le Dieu Sombre est entouré par la Trinité Temporelle Originielle. On voit également un rayon solaire frapper le dieu Sombre. Regardez attentivement celui qui concentre les rayons solaire, il s'agit d'Ahzred le Saint et vous reconnaîtrez son armure qui est exposée au Temple des Héros. Sur le bas relief, aux pieds du Dieu sombre, on peut distinguer des formes humaines qui manipulent une ombre solaire. Il s'agit des légendaires Eclipses. Silencieux comme des ombres, ils agissent quand nul ne les voit. De jour comme de nuit ils sont partout et nulle part. Qui sait si parmi l'un d'entre eux ne se dissimule pas parmi nous. Ne vous alarmez pas. Ce lieu est sous la protection des Gardiens du Temple. Il ne vous arrivera rien tant que vous ne quittez pas le groupe.

- En bas à droite, on voit un homme portant un masque et une dague de cristal. Les historiens s'interrogent d'autant que sur son épaule on peut voir une souris. Une théorie admise est que la souris est le dieu Muab et qu'il s'agit d'un héros guidé par des dieux. Les experts ne sont pas d'accord sur l'identité du héro masqué. Le masque ressemble à un masque mortuaire que l'on trouve dans la région de Tantad mais la dague fait penser à une arme draconique. L'action du héro n'est pas claire non plus. Il semble trancher un fil invisible relié au Dieu Sombre. Peut être qu'un jour les historiens sauront lever le voile de mystères qui entoure ce héros.

- En haut de la fresque, on peut voir le ciel se déchirer et d'où jaillit un chariot céleste tirer par des boucs d'où l'on voit un elfe de glace brandissant un marteau. Il s'agit bien évidement de Martel, le broyeur de Guem, une autre des légendaires armes divines de Guem. La Légende raconte que le Dieu des Temps Obscurs fut vaincu par l'alliance du passé, du présent et de l'avenir, de la lumière et des ténèbres, du ciel et de la terre, et par un bon gros coup de marteau.

- Mais pas uniquement. On voit également un rayon de lumière dorée frapper le Dieu Sombre. Chose inintéressante, le rayon de lumière semble traverser toute le fresque et déborde du cadre pour rejoindre une autre fresque.

- Cette autre fresque existe. Elle se trouve au Musée Royal d'Avalonie. Il s'agit de la Bataille des Héros qui représente le combat qu'Aez Roi d'Avalonie accompagné d'une poignée de héros livra contre le Dieu Sombre et son armée dans le futur. La Légende veut que grâce à l'action de la Trinité du Temps, le Roi Blanc put concentrer les espoirs et la volonté de tous les héros de tous les âges en une lumière qui pourfendit le Dieux Sombre.

- Pourquoi les deux fresques ne sont pas réunies ? Mais elles le sont. Pas physiquement, mais par le pouvoir de l'imagination et le pouvoir des mots. C'était la volonté des artistes qui ont réalisé ces œuvres de les séparer physiquement afin qu'elles soient unis dans les esprits. Ces grâce à l'union des différents peuples de Guem que le Mal Absolu fut vaincu.

- Qu'est ce qui se passa après la défaite du Dieu Sombre ?

- On raconte que débarrassé de la noirceur qui était en lui Dragon fut transcendé et accéda au statut de divinité. Il quitta le monde des mortels pour rejoindre celui des Dieux. On sait que depuis cette bataille, Dragon est le Dieu Tutélaire de la Draconie. On sait aussi qu'après cette Bataille épique, la déesse Pol'Ta fut libérée de la canope dans laquelle elle fut enfermée et retourna dans son royaume. Ce n'est que bien plus tard qu'elle put réaliser la promesse faite à son époux de le faire revenir à ses cotés. Mais c'est une autre histoire… Que vous pourrez lire dans un ouvrage que vous trouverez à la boutique des souvenirs.

- Ici s'achève votre visite, j'espère qu'elle vous aura donné entière satisfaction. Et n'oubliez pas le guide.

Epilogues

Etait ce un rêve ? Etait ce la réalité ? Quelle réalité ? Aez se réveilla comme après un long rève et vit au creux de son bras la seule réalité qui comptait pour lui. Aelide dormait paisiblement. Voyant une petite poupée sur le rebords d'une fenêtre, Aez sut qu'il serait bientôt être père. Ce sera une fille et il a déjà un nom en tête.

Doloréane se sentait mal alaise dans son nouveau costume d'enseignant. Si la Trame du Temps avait était remise en place et que la Grande Horloge tournait en tissant les destinés sans accrocs, tous les êtres atemporels n'avaient pas disparus avec le Dieu Sombre et son Age de Ténèbres. Certains êtres comme Arbre Mort et Ishaia se cachaient ourdissant sans nuls doutes de sombres projets. Mais d'autres comme les deux demoiselles qui se trouvaient devant elle avaient choisi de rejoindre l'Ordre. Et il fallait les former. Et à cette époque, c'était à elle Doloréane de s'acquitter de cette tâche. Regardant la Mangepierre en tenu de Traquemage et la Princesse d'Avalonie avec sa grande épée familiale, Doloréane prit une grande inspiration.
- Règle numéro un : pas d'armes en salle de cours. Veuillez les ranger dans vos casiers.

Au Conseil des guildes, l'ordre du jour allait être chargé. Vérace après le fiasco des Traquemages avait présenté sa démission. Mais le Conseil dans cette période agitée avait considéré qu'il valait mieu qu'il reste en poste pour ne pas ajouter à la confusion. Dragon avait quitté la Draconie et était devenu un Dieu. De nouveaux continents étaient sortis de nulle part. Ce phénomène était assurément magique et sans doute lié aux événements du Désert. Aurius avait réquisitionné des navires pirates et expulsé des réfugiés des Iles Blanches rendant folle de rage Al la Triste. Les deux nations se lançait dans une course effrénée à l'armement. La période n'allait retrouver le calme de sitôt. Vérace poussa un long soupir et entra dans la salle du Conseil où les ambassadeurs avaient déjà commencé à s'écharper bruyamment.

Dans les Abysses, une immense foule de démons de toutes tailles étaient réunis. Tous écoutaient la Voix résonnant tel un grondement de tonnerre. Tous écoutaient la voix d'Erebus le Prophète des Abysses. Du plus petits des larbins aux grands seigneurs démons comme Azaram et Fournaise, tous écoutaient. Les Trois Juges des Abysses Xorzar, Echios et Vordack écoutaient. Le Hérault de Nehant, Thanatissia écoutait. Le Champion de Nehant, Fléau des Âmes écoutait.

Nehant était devenu un Dieu. Tous devaient le vénérer. Les Abysses se mirent alors à résonner d'un vacarme infernal où des milliers de gorges hurlaient : Gloire au Dieu Nehant !
Le vacarme résonna jusque dans un profond lac de lave, où dormait depuis des éons « Celui qui ne devait pas être éveillé ». Asmoroth, ouvrit un œil.

Image

_________________
Mercenaire depuis les débuts de la bêta.
Même pas mal. ^^
GT Niveau 65. Gouverneur.
Itcg Niveau 54 La Princesse des Mercenaires
Championne du Consortium 2013
Merci à Cian pour mon nouvel avatar ^^


Haut
 Hors-ligne Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier une réponse Page 5 sur 5   [ 43 message(s) ]
Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  

Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB